GM&S à l'heure de la reprise

Les salariés de GM&S ont repris le travail. Après l'occupation de l'usine pendant 18 jours, ce matin, lunidi 29 mai 2017, ils ont relancé les presses et autres machines dans les ateliers. Ils attendent maintenant que les constructeurs honorent leurs engagements. 

Les salariés ont remis les machines en marche, dans les ateliers de l'usine de La Souterraine ce matin (29 mai 2017) à 5 heures. Presses et lasers fonctionnent de nouveau sur le site de l'équipementier automobile, le deuxième employeur privé de la Creuse, un moteur essentiel pour ce bassin économique de 26 000 habitants. Mais les salariés ne savent pas s'ils travailleront toute la semaine ou seulement quelques jours. Tout dépendra des commandes des principaux clients PSA et Renault. 


PSA et Renault tiendront-ils leurs engagements ?


Les deux constucteurs ont promis d'augmenter respectivement leur commandes de 10 à 12 millions d'euros, et de 5 à 10 millions. Des engagements qui, d'après le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, devraient permettre d'atteindre en 2017 un chiffre d'affaires proche de 25 millions d'euros. Pour les syndicats, cet objectif est insuffisant, sachant que l'équilibre de l'entreprise nécessite, selon eux, un carnet de commandes de l'ordre de 35 à 40 millions d'euros chaque année.


Un nouveau sursis 


Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a décidé, mercredi 24 mai 2017 de prolonger jusqu'au 30 juin la période d'observation pour l'entreprise GM&S Industry, située à La Souterraine (Creuse), en vue d'une reprise du site. En redressement judiciaire depuis décembre, GM&S risquait une liquidation judiciaire pure et simple.
Le tribunal a prolongé cette période d'observation en posant comme condition un redémarrage de la production. Ce sursis permettra d'examiner les offres de reprise. Récemment, la famille Frey a déposé un dossier de reprise de l'usine, annonçant vouloir reprendre 240 salariés sur 277.

 

Après 18 jours d'occupation et un coup de théatre avec un repreneur surprise lors de l'audience au tribunal de commerce de Poitiers, les GM&S ont repris le travail ce matin à 5h. Un peu plus de sérénité dans les ateliers même si l'inquiétude persiste. PSA et Renault tiendront-ils leurs engagements ? Intervenants : Paul Roberge, atelier 1 Presses; Fabrice Debousset, découpe Laser; Yann Augras, Délégué CGT GM&S. ©France 3

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité