VIDÉO. Grippe aviaire : une zone de contrôle mise en place sur cinq communes de la Creuse

Après l'identification du virus de la grippe aviaire sur un cygne, la Préfète de la Creuse a pris un arrêté pour renforcer la surveillance sur cinq communes à l'est du département ce lundi 2 janvier 2023. Budelière, Evaux-les-Bains, Nouhant, Soumans et Viersat sont concernées.

C'est au nord de Montluçon que le virus de l'Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) a été identifié sur un cygne le 29 décembre 2022.

Les préfectures de l'Allier, du Cher et de la Creuse ont pris un arrêté ce lundi pour renforcer la surveillance et prévenir l'apparition de la grippe aviaire sur cinq communes de l'est creusois : Budelière, Evaux-les-Bains, Nouhant, Soumans et Viersat.

Une zone de contrôle temporaire

Les cinq communes sont placées en Zone de Contrôle Temporaire (ZCT) sur un périmètre de vingt kilomètres autour du lieu de découverte de l’oiseau infecté.

Il s'agit, dans ces zones, d'éviter une propagation de l'épizootie dans les élevages de volailles en renforçant la surveillance et les mesures de biosécurité

La préfecture de Creuse demande de ne pas s'approcher et nourrir les oiseaux sauvages au sein de ce périmètre et d'éviter de fréquenter les zones humides, étangs, mares et rivières. 

Toute mortalité d’oiseaux sauvages dans cette zone doit être signalée à :

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Conséquence de la grippe aviaire, la préfète de la Creuse renforce la surveillance sur cinq communes du département : Evaux-les Bains, Budelière, Soumans, Nouhant et Vierssat. Pas de cas avéré en Creuse, mais un oiseau sauvage, un cygne a été diagnostiqué tout près de là, dans l'Allier. il s'agit d'éviter toute propagation vers les élevages. ©Margaux Blanloeil et Louis Claveau. France Télévisions / France 3 Limousin

Combien de temps ?

S'il n'y a aucun signe de grippe aviaire dans les 21 jours, la Zone de Contrôle Temporaire pourra être levée. Dans le cas contraire, elle sera maintenue jusqu'à la stabilisation de la situation. 

Ce virus qui circule par le biais des oiseaux migrateurs ne présente pas de danger pour l'homme. Il est, en revanche, contagieux et souvent mortel, notamment pour les gallinacés, canards et oies. Il reste actif principalement dans les fientes et les eaux stagnantes.

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité