Carte scolaire en Creuse : les maires sont en colère, deux postes sont sauvés

Les maires des 10 communes qui vont subir la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine ont tenu une conférence de presse, ce jeudi 25 mars, pour dénoncer le maintien de la carte scolaire préparée par l'inspecteur d'académie. Ils appellent à manifester samedi à 10 h 30 à Guéret.

Manifestation à Guéret, le samedi 6 mars contre la carte scolaire
Manifestation à Guéret, le samedi 6 mars contre la carte scolaire © France 3 Limousin

Les promesses du député de la Creuse, Jean-Baptiste Moreau n'ont pas réussi à calmer la colère des élus et des parents d'élèves contre la carte scolaire. Car mardi, l'inspecteur d'académie n'a pas tenu compte des postes supplémentaires promis et a confirmé la fermeture de 10 classes dans les écoles creusoises : Ahun, Bonnat, Saint Silvain-Bas-le-Roc, Gouzon, Bourganeuf, Saint Dizier Leyrenne, la Celle Dunoise, Saint Alpinien, Aubusson et Guéret.

Nouvelle manifestation samedi à Guéret

Pour la quatrième fois, les parents d'élèves appellent à manifester samedi à 10 h 30 devant l'inspection d'académie et ils seront soutenus par les 10 maires des communes concernées qui ont tenu une conférence de presse, ce jeudi après-midi.

Les maires de la Creuse concernés par la carte scolaire ont tenu une conférence de presse ce jeudi.
Les maires de la Creuse concernés par la carte scolaire ont tenu une conférence de presse ce jeudi. © Frédéric Cano France 3 Limousin

Les élus ne décolèrent pas contre ces fermetures de classe.

C'est un vrai coup de poignard, on passe du service public aux sévices publics. Le DASEN désavoue le discours de notre député, nous sommes dans un déni de démocratie, et une situation de mépris total. C'est ajouter de la difficulté aux maires après la gestion de la crise sanitaire.

Michel Moine, Maire d'Aubusson

Le député de la Creuse, Jean-Baptiste Moreau n'a pas exclu de participer pour la première fois à cette manifestation.

Samedi dernier, il avait été interpellé par les manifestants devant sa permanence parlementaire et avait annoncé à cette occasion, avoir obtenu des postes supplémentaires (sans en préciser le nombre) du rectorat et du cabinet du ministre de l'éducation nationale en échange d'une réflexion sur l'avenir de l'école en Creuse, confrontée chaque année à une baisse d'effectifs et à des ajustements de postes.

Nous avons un RPI depuis 40 ans (St Alpinien, Saint Amand, Saint Maixant), qui a toujours très bien fonctionné. L'inspecteur d'académie ne répond pas à nos courriers, et ne veut pas venir nous voir. Nous aurons 5 élèves de plus à la rentrée. Nous sommes également en zone montagne et nous aurions du être prévenus 2 ans avant la fermeture d'une classe.

Evelyne Chabant, Maire de Saint Alpinien

Ce jeudi soir, dans un communiqué Jean-Baptiste Moreau annonce l’obtention de deux postes pour les classes d’Aubusson et le RPI de Saint-Alpinien. Cette annonce fera l’objet d’un nouveau CDEN très prochainement. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société