Covid-19 : à Guéret, une place de manège gratuite contre un vaccin pour les moins de 20 ans

C’est une opération inédite qui démarre ce jeudi 1er juillet 2021 au centre de vaccination André Lejeune de Guéret : un billet de manège est offert à tous les jeunes de moins de 20 ans qui se font vacciner.
Les tickets de manège offerts après la vaccination sont valables dans tous les manèges.
Les tickets de manège offerts après la vaccination sont valables dans tous les manèges. © André Abalo-France 3 Limousin

Au centre André Lejeune, le « vaccinodrome » de Guéret, depuis ce mercredi 1er juillet 2021, une bonne surprise attend les jeunes de moins de 20 ans qui viennent se faire vacciner : une place de manège leur est offerte après la piqûre. Ces billets sont à utiliser dans l’un des manèges de la fête de la Trinité qui s’est installée dans le centre-ville guérétois jusqu’à mercredi prochain. Au total, 200 billets sont "à gagner".

Cette opération a été mise en place conjointement par la Préfecture et les forains comme l’explique Albert Holl, Directeur de cabinet de la Préfecture de Creuse : "L’idée a germé lors de la réunion de préparation pour la fête. On réfléchit à toutes les solutions innovantes pour inciter à se faire vacciner. Notre obsession, c’est la vaccination et la fête foraine ça attire les jeunes".

Une partie des tickets a donc été achetée par la préfecture. Mais cet argent ne restera pas dans la poche des forains. "Nous avons décidé de faire un don aux infirmiers et aux infirmières de la ville de Guéret, explique Etienne Ritz, le référent des forains de la fête de la Trinité. Nous avons tout de suite accepté cette proposition car nous sommes tous solidaires. Si vous croyez qu’on va se débarrasser du virus comme ça…"

Ce matin, une délégation de forains est également allée se faire vacciner au centre André Lejeune.

"Une obsession, la vaccination"

A ce jour environ 60% de sa population creusoise a reçu au moins une dose de vaccin, mais la tranche 25-49 ans reste à la traîne. C’est donc la « cible » pour les services de l’Etat. "Nous sommes à 112 000 injections (en première et deuxième dose) et 72 000 personnes vaccinées, poursuit le Directeur de cabinet de la Préfecture. Ce qui fait de la Creuse le premier des 101 départements français en terme de vaccination. Mais il faut garder le rythme, même si la tendance actuelle est un peu à la baisse".

Dans ce but, les opérations spéciales, « coup de poing » ou personnes âgées, se multiplient au « vaccinodrome » de Guéret et à travers tout le département. "En plus du centre principal André Lejeune à Guéret, nous avons choisi d’installer 7 centres, tous adossés à un centre hospitalier ou à une maison de santé car la Creuse est un territoire large et certaines personnes comme les plus âgées ne peuvent pas se déplacer".

Une stratégie qui semble payante pour l’instant : la Creuse est le seul département de métropole a affiché un taux d’incidence à zéro.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société