Creuse : 6 communes s’associent pour trouver de l’eau

Avec le réchauffement climatique et les sécheresses qui se multiplient, l'eau devient un enjeu majeur pour l'avenir. En Creuse, autour de Dun-le-Palestel, 6 communes se sont associées pour aller chercher de l'eau en profondeur, et sécuriser leur alimentation.

Pour arriver à ce résultat, 6 communes du secteur se sont regroupées.
Pour arriver à ce résultat, 6 communes du secteur se sont regroupées. © France 3 Limousin

On a trouvé de l'eau à Maison-Feyne. Il faut encore vérifier le débit et tester la qualité, mais c'est déjà l'aboutissement d'un long travail : étude de cartes et de photos aériennes, mesures géophysiques avec du courant électrique, et même une intervention de sourcier.

Pour Cécile Potot, ingénieur hydrogéologue au cabinet d'études EGEH, il fallait chercher en profondeur : "Habituellement, on a des captages par drains ou des prélèvements dans les rivières, donc très superficiels, vulnérables en qualité et en quantité. Là, l’objectif, c’est de chercher des ressources plus profondes, environ à 70m de profondeur. On n’est pas en concurrence avec la végétation."

Travail collectif

Pour arriver à ce résultat, 6 communes du secteur se sont regroupées.
La ressource baisse avec le réchauffement climatique, et la consommation augmente avec le tourisme et les piscines. Les maires voulaient donc se préparer à l'avenir.

Philippe Brigant, maire de Sagnat, explique son projet : "Il y a des communes qui n’auront pas de forage, des communes qui auront des forages, mais demain il y aura de la tuyauterie pour alimenter nos 6 communes."

Enjeu économique

L'un des maires concernés est aussi le président d'une importante laiterie qui emploie ici 130 personnes. L'entreprise a ses propres forages, mais en cas de sécheresse, elle doit aussi protéger son activité, qui consomme plus que la commune de Dun-le-Palestel.

Jean-Claude Chavegrand, PDG de la laiterie et maire de Maison-Feyne, détaille : "Il faut de l’eau pour tous les nettoyages des citernes, de la fromagerie, des pasteurisateurs… On nettoie partout."

Et pour préparer l'avenir, on apprend aussi à économiser l'eau. Il faudra attendre encore un an et demi avant de boire celle du nouveau forage.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement