• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Creuse, département pilote pour le service national universel ?

Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse est en visite en Creuse. / © Annaïck Demars / France 3 Limousin
Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse est en visite en Creuse. / © Annaïck Demars / France 3 Limousin

Le tout frais secrétaire d’Etat à la jeunesse, Gabriel Attal a profité de sa visite en Creuse pour échanger avec des lycéens sur son projet critiqué de service national universel. Le département pourrait servir de laboratoire pour le dispositif.
 

Par Justine Saint-Sevin

Après la Creuse territoire d’expérimentation pour le développement rural et les discussions autour d’une éventuelle implantation d’une filière de production de cannabis en Creuse, le département pourrait devenir un laboratoire pour la réforme du service national (SNU) portée par le secrétaire d’Etat auprès de Blanquer, Gabriel Attal. Ce dernier est en visite aujourd’hui en Creuse pour parler de ce nouveau dispositif dont le lancement (SNU) pourrait avoir lieu en 2019.

Ce service qui pourrait prendre effet dès 2026 au niveau national se diviserait en deux étapes. Du haut de leurs 16 ans, les mineurs auraient d’abord un mois obligatoire à réaliser. La première quinzaine s’articulerait autour « des valeurs et de la cohésion », la seconde porterait sur la participation « à une mission d’intérêt général », a expliqué Gabriel Attal dans les colonnes du Populaire du Centre. À partir de 18 ans et sur la base du volontariat ils pourront effectuer une période supplémentaire de trois mois.
 

Cette visite du secrétaire d’Etat qui a débuté par une rencontre avec les jeunes et les associations portant le projet de la Quincaillerie de Guéret ce lundi matin, se poursuivra par des échanges avec les lycéens pour parler notamment du SNU et une visite des lycéens et jeunes agriculteurs de la Creuse.

"Le SNU est une opportunité pour les jeunes", a confié la rectrice de l'académie de Limoges, Christine Gavini-Chevet. Avant d'ajouter qu'il s'agirait "d'un projet associant l'armée, l'éducation nationale et la Ligue de l'Enseignement qui s'est portée volontaire pour ce projet pédagogique". Le représentant du gouvernement a cependant laissé peser le suspense. Rien n'est pour l'heure officiel. "Je sens une vraie attente des départements sur le service national universel. Je ne peux pas faire d’annonces aujourd’hui. Je pense que le SNU est aussi un outil de revitalisation du territoire et je vais regarder avec beaucoup d’attention ce que vous avez produit ces prochaines semaines."
 

Si le dispositif venait à être testé en Creuse, l’initiative s’inscrirait dans une dynamique plus globale de faire de la Creuse un laboratoire d’idées. Revitaliser l’ensemble du département était l’une des promesses du Président de la République Emmanuel Macron au sortir d’un premier contact houleux avec les Creusois à Égletons le 4 octobre 2017
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus