Creuse : des mairies hissent le drapeau arc-en-ciel pour la journée mondiale contre l’homophobie

L’association LGBTQIA+ de la Creuse a demandé aux mairies du département de hisser le drapeau arc-en-ciel sur les frontons des hôtels de ville pour la journée internationale contre l’homophobie, transphobie et biphobie du 17 mai. Vingt-cinq d’entre elles ont répondu à l’appeL

La commune de St-Christophe dans la Creuse s'associe à la journée internationale de lutte contre l'homophobie
La commune de St-Christophe dans la Creuse s'associe à la journée internationale de lutte contre l'homophobie © Mairie de St-Christophe

En cette 16e journée internationale de lutte contre les LGBT (discriminations envers les personnes Lesbienne, Gay, Bi, Trans), ce 17 mai 2021, des dizaines de drapeaux aux couleur de l’arc-en-ciel flottent sur les façades plusieurs hôtels de ville de la Creuse.

Un message d’inclusion et d’acceptation de tout le monde à l’initiative de l’association LGBT de la Creuse qui a reçu une réponse positive d’un Creusois sur trois.

Un tiers de la population

Sur les deux cent cinquante deux communes du département le collectif a reçu trente huit réponses soit 10 % des municipalités. Parmi celles-ci, vingt-cinq ont répondu positivement soit 30 % de la population.

Il s’agit des communes d’Ars, Aubusson, Blaudeix, Crocq, Faux La Montagne, Felletin, Fursac, Gentioux Pigerolles, Guéret, La Pouge, La Saunière, La Souterraine, La Villedieu, Le Donzeil, Maisonnisses, Savennes, St Eloi, St Laurent, St Vaury, St-Christophe, St Yrieix Les Bois, Soumans, St-Priest la Feuille, St-Sébastien et l’Agglo du Grand Guéret.

 

C’est un sujet qui interroge globalement notre société

Jacques Veighe, maire de Saint-Christophe

A Saint-Christophe, le drapeau a flotté sans hésitation. C’est un sujet qui est préoccupant puisqu’on voit cette homophobie toujours présente depuis très longtemps et c’est un sujet qui doit nous intéresser, chacun d’entre nous, on doit se questionner explique Jacques Veighe, maire de Saint-Christophe

Treize municipalités ont répondu négativement. Ce sont les communes d’Ajain, Bonnat, Bourganeuf, Boussac, Champsanglard, Evaux-les-Bains, Fransèches, Fresselines, La Brionne, La Chapelle-St-Martial, Lavaufranche et  Pionnat.

Une agréable surprise pour l’association creusoise qui œuvre pour l’acceptation de tous et en l'occurrence en milieu rural. C’est un tiers de la population qui a répondu par l’affirmative par ce geste symbolique en faveur de la diversité et de la liberté sexuelle. Nous avons été agréablement surpris par la mobilisation des communes dont 30 % ont répondu favorablement  Jérémie Vidal, administrateur LGBTQIA+ Creuse.

 

Sur la commune d’Ars le drapeau est hissé depuis ce matin car il y a eu majorité au conseil municipal mais les avis sont partagés. “Moi je n'étais pas spécialement pour, les gens vivent la vie qu’ils veulent, explique le maire de la commune Denis Sarty. Il y a le drapeau européen, français, c’est la porte-ouverte à chaque association qui veut son drapeau ajoute-il. 

Mais dans cette petite commune rurale où les mœurs ont parfois la dent dure, le drapeau va flotter au vent toute la journée.

Travailler avec les mairies

C’est un sujet dont on ne parle jamais en Creuse

Jérémie Vidal, administrateur LGBTQIA+ Creuse

Que les réponses soient positives ou négatives, le collectif creusois va continuer à essayer de faire évoluer les mentalités. “Reste à faire un travail de fond avec les municipalités qui ont dit oui pour voir les actions concrètes qui peuvent traduire cet engagement” précise Jérémie Vidal.

Là où l’étendard ne flotte pas aujourd’hui le travail va se poursuivre : Nous allons contacter les mairies qui nous ont dit non pour voir comment on peut travailler avec ces communes” assure Jérémie Vidal.

Des ruraux qui répondent présents

Dans tous les cas, cette première expérience est encourageante pour LGBTQIA+ Creuse à l’origine de l’initiative creusoise. “C'est un bon laboratoire pour voir comment cela se passe en milieu rural. Nous encourageons les autres départements à faire comme nous dans la Creuse” explique Jérémie Vidal.

C’est une première dans un département rural

Jérémie Vidal, administrateur LGBTQIA+ Creuse

Certaines mairies vont conserver les étendards arc-en-ciel jusqu’à la fin de la semaine comme Guéret, d’autres jusqu’à la fin du mois de mai. Les événements en lien avec la journée mondiale de lutte contre l’homophobie se sont multipliés dans le département. La façade de l'Hôtel de ville de Guéret qui va également s’éclairer ce 17 mai aux couleurs de l'arc-en-ciel.

La bibliothèque multimédia du Grand Guéret s’associe à la journée mondial  en proposant une série d’ouvrages en lien.

L'opération "drapeaux", l’association souhaite la renouveler tous les ans, comme une sorte de baromètre de l’évolution des mentalités sur le sujet.

Nous espérons qu’en 2022 cela évoluera positivement

Jérémie Vidal, administrateur LGBTQIA+ Creuse

Pour poursuivre dans leur lancée les organisateurs mettent en place une “marche des fiertés” sur la commune de Guéret le 26 juin prochain avec des discussions et ateliers de sensibilisation à la question LGBT.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
homophobie société