Creuse : une jeune entreprise propose roulottes et camions aménagés

Publié le
Écrit par Lauryane Arzel avec Marine Guigne

Depuis janvier 2022, l'entreprise Tom&Scie construit des vans aménagés et des roulottes à Anzême (Creuse). Pour son jeune créateur, c'est une envie de fabriquer de ses mains des habitats déplaçables et modulables, en immersion dans un imaginaire nomade.

Une ambiance bohème se dégage de l'atelier de Tom Lestrelin à Anzême (Creuse). Le chef d'entreprise y construit roulottes et camions aménagés. Une demande en plein essor depuis la fin du confinement.

Une aventure commencée en 2019

Le jeune homme de 25 ans a lancé son entreprise, Tom&Scie, en janvier 2022. Une évidence après deux ans passés à vivre en roulotte. "Je n'avais pas d'appartement, donc j'ai voulu me construire mon propre habitat", se rappelle Tom Lestrelin. La roulotte a en effet plusieurs avantages : pratique, déplaçable, et modulable selon les besoins. La roulotte, c'est surtout un vrai mode de vie : "L'imaginaire, le côté bohème, le côté circassien, les voyages. C’est un véhicule d'un autre temps, qui porte une dimension organique."

L'envie de construire des roulottes remonte à 2019, lors d'un voyage d'un an en Nouvelle-Zélande. Tom Lestrelin découvre alors la "van life", la vie à bord d'un camion aménagé : "J’ai construit un poulailler, puis une véranda. J’ai pris confiance en moi et je me suis dit que j’étais capable de construire quelque chose." Une envie qui remonte à l'enfance, quand le Creusois "baignait dans la construction", notamment aux côtés de son père. 

C'est d'ailleurs ce dernier qui lui a donné ses premières pièces nécessaires à la construction d'une roulotte. "Pour ma première roulotte, j'ai surtout utilisé de la seconde main, des matériaux réutilisables. Au fur et à mesure, j'élabore mes plans en fonction de ce que j'ai", détaille le Creusois.

J'ai découvert la van life en Nouvelle-Zélande.

Tom Lestrelin, chef d'entreprise

Roulottes et camions aménagés

Tom Lestrelin espère bien profiter de l'engouement pour le plein air, né après le confinement. "Je me suis dit que c’était le moment de proposer ce genre de produit. Je ressens une vraie demande." Une demande pour un habitat pratique où presque tout peut être personnalisé, de l'électricité à l'isolation intérieure.

L'ancien technicien de mesures physiques aménage aussi des camions. Principal défi : s'adapter aux contraintes de chaque véhicule. Il énumère la liste des éléments indispensables pour la "van life" : "Il faut une couchette, des rangements pratiques, des meubles à double utilité, intelligents pour gagner de l’espace comme une banquette qui va servir de rangement."  Un camion aménagé coûte entre 5 000 et 15 000 euros.

Pour l'instant, Tom Lestrelin ne parvient pas à vivre du travail de son entreprise. Il compte y arriver dans les prochains mois : "J'ai pas mal de commandes, il faut que je m'organise."