• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Guéret police scientifique

La poudre dactylographique permet de relever les empreintes
La poudre dactylographique permet de relever les empreintes

Pour lutter contre l'augmentation des cambriolages dans la Creuse, les deux postes vacants de la police scientifique ont été pourvus par deux jeunes agents. Et le travail ne manque pas. 

Par France Lemaire

Comme dans une série télé. Dès que Marine Boucherle de la police scientifique de Guéret arrive sur les lieux d'un cambriolage, la première chose qu'elle fait, c'est observer. Puis, grâce à son pinceau et à la poudre dactylographique, elle relève les différentes empreintes.

les cambriolages augmentent


Dans la Creuse, les atteintes aux biens et cambriolages ont connu une augmentation assez nette en 2017+5% en zone police +20% en zone gendarmerie. Une manière de lutter contre cette délinquance, c'est le renforcement de la police scientifique qui permet aux enquêteurs de confondre les mis en cause.

Laissés vacants après deux mutations en 2016, les deux postes de la police scientifique ont donc été pourvus en 2017 par de jeunes agents qui sortent de l'école et qui font leurs premières armes en Creuse. Prochaine étape pour les agents : passer technicien voire ingénieur. Il faudra pour cela qu'ils quittent la Creuse pour rejoindre un commissariat plus grand.


La police scientifique à Guéret
Pour enrayer l'augmentation des cambriolages, la police scientifique a renforcé ses effectifs. En Creuse, de jeunes agents qui sortent de l'école font leurs premières armes. Intervenants dans le reportage : Marine Boucherle, chef du service de police technique et scientifique du commissariat de Guéret et David Lacroux, chef des services d'état-major - Nicolas Chigot, Samuel Chassaigne et Marion Haranger

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus