L’hôpital de Guéret s’équipe pour soigner plus de cancers

Le centre hospitalier creusois vient d’inaugurer un accélérateur de particules qui permet de nouvelles prises en charge et un travail en réseau avec le CHU de Limoges.

Le nouvel accélérateur a été inauguré ce jeudi 6 mai.
Le nouvel accélérateur a été inauguré ce jeudi 6 mai. © Hôpital de Guéret

C’est un investissement conséquent : 2,9 millions d’euros. Le directeur de l’hôpital de Guéret Karim Amri précise : "C’est travaux compris, il a fallu refaire une salle pour l’accueillir". 

Mais l’enjeu de santé est important, car de nouveaux cancers peuvent désormais être pris en charge en Creuse, comme les cancers prostatiques ou ORL.

Comment ça marche ?

Le nouvel outil irradie les cellules cancéreuses, pour les détruire. Des techniques d'imagerie permettent de délimiter la tumeur et les organes sains. 

Ensuite, un logiciel aide à calculer la dose de rayonnement nécessaire. Le dispositif est plus précis et plus performant que l'ancien accélérateur de particules qui datait de 2006.

Sécurité des soins

Cet investissement présente plusieurs intérêts.

D’abord, il y aura plus de patients pris en charge sur le territoire de la Creuse. Pour Karim Amri, "C’est une amélioration du service rendu à la population".

Ensuite, toujours selon le directeur, c’est un gain en matière de contentieux : "Cette machine va sécuriser des modes de prise en charge très sensibles. C’est très important pour la sécurité des soins."

Enfin, c’est un apport pour la continuité de la prise en charge. Karim Hamri explique : "Le fait de pouvoir travailler plus étroitement avec le CHU de Limoges va permettre d’avoir des avis d’experts. Le patient peut être suivi sans discontinuité."

Investissements

L’accélérateur de particules représente un budget important, mais l’hôpital de Guéret travaille maintenant à l’utilisation des fonds du Ségur de l’investissement.

Concrètement, il s’agit de reprendre la sécurité électrique et la sécurité incendie. Une salle de bloc opératoire doit être refaite, et les consultations externes seront modernisées.

Karim Amri annonce aussi ce vendredi 7 mai un important projet de rénovation de l’hôpital de Bourganeuf. 

Anecdote

A l'occasion de cette inauguration, l'hôpital de Guéret a fouillé dans ses archives pour retrouver la trace de ses anciens équipements de pointe. 

L'un d'eux avait été salué en 1968 par le secrétaire d'Etat aux Affaires Sociales, un certain Jacques Chirac...

De précédents équipements avaient été salués en 1968 par Jacques Chirac.
De précédents équipements avaient été salués en 1968 par Jacques Chirac. © Hôpital Guéret

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société