"Puppet Master" : itinéraire d’un escroc manipulateur

Personnage central d’un documentaire de Netflix qui a aussi inspiré le cinéma, Robert Hendy-Freegard semble avoir derrière lui un long passé d’escroc. S’il est aujourd’hui recherché pour avoir renversé volontairement deux gendarmes creusois, ce n’est pas la première fois qu’il a affaire à la justice. Retour sur son long parcours...

Robert Hendy-Freegard, l'homme recherché pour avoir renversé deux gendarmes en Creuse ce jeudi 25 août, n’est pas un inconnu en Angleterre. Il a même inspiré le cinéma.

La lecture de la presse britannique et le visionnage du documentaire de Netflix "The Puppet Master : Leçons de manipulation" nous en apprennent beaucoup sur son passé plus que sulfureux.

Faux agent secret

Depuis 1993, Robert Hendy-Freegard, 51 ans aujourd'hui, aurait en effet convaincu sept femmes et un homme qu'il était un agent secret du MI5. Il les "protégeait" de l'armée républicaine irlandaise (IRA), leur faisait passer des tests de loyauté, et leur extorquait finalement de l'argent pour s'offrir des Rolex ou des BMW. Une de ses victime, Sarah Smith, nous a expliqué ses techniques de manipulation.

Hendy-Freegard a déjà été arrêté, emprisonné en Angleterre, mais des condamnations ont ensuite été annulées. 

Un parcours déjà long

  • En 1993, Robert Hendy-Freegard, apparaît pour la première fois dans un bar à Newport, dans le Shropshire. Le fils d'un riche fermier, John Atkinson, et sa petite amie de l'époque, Sarah Smith, tombent sous son charme. Il leur annonce que sa couverture d’espion est compromise et qu'ils doivent tous les deux se mettre en retrait de la société.
  • En 2000, Robert Hendy-Freegard rencontre une avocate dans une concession automobile. Il lui emprunte d'importantes sommes d'argent sans jamais les lui rendre. Elle commence à enquêter sur lui.
  • En 2002, il séduit une psychologue pour enfants américaine. Il accepte de l'épouser à condition qu’elle devienne également espionne pour le gouvernement britannique et cesse tout contact avec sa famille. Il lui demande d'emprunter de l'argent à ses parents pour payer sa formation. La police britannique et le FBI sont alertés.
  • En 2005, Robert Hendy-Freegard est arrêté à l'aéroport d'Heathrow. Il est condamné à la prison à vie par un tribunal de Londres pour tromperie, vol, et enlèvement. Il y a 7 victimes ; au total, le manipulateur a réussi à leur extorquer près d'un million de livres sterling.
  • En 2007, il fait appel de sa condamnation pour enlèvement. La contrainte est, en effet, difficile à prouver. Il gagne et sort de prison en 2009.
  • En 2012, il fait la connaissance de Sandra Clifton sur un site de rencontres, et emménage avec elle et ses enfants. La communication avec les enfants se coupe et le couple disparaît.
  • En 2015, Robert Hendy-Freegard et Sandra Clifton déménagent à Vidaillat, en Creuse. C’est là qu’il est identifié par les habitants et la maire de la commune.

L'histoire prendra peut-être fin en Creuse, mais à cette heure, Robert Hendy-Freegard est toujours activement recherché.