Rénovation du petit théâtre, piscine fermée, police municipale : la maire de Guéret dans Dimanche en Politique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annaick Demars

Près de six mois après son élection-surprise à la mairie de Guéret, Marie-Françoise Fournier est l'invitée de Dimanche en Politique. Entre crise sanitaire et dossiers courants, quel bilan cette novice en politique tire-t-elle de ce début de mandat ? 

Sa victoire aux élections municipales de Guéret le 28 juin 2020 en a surpris beaucoup. Après casiment six mois de mandat, Marie-Françoise Fournier fait le bilan des premiers pas aux affaires de son équipe présentée comme sans étiquette politique. Entre crise sanitaire et dossiers courants, la première femme à occuper le fauteuil de maire revient sur sa façon d'exercer le pouvoir.

Au menu de notre émission : sur un certain nombre de dossiers d'actualité comme la réhabilitation du petit théâtre de Guéret, la fermeture de la piscine ou encore la création d'une police municipale. Morceaux choisis.

 

Le début d'une police municipale 

 

Notre cellule de tranquillité publique va démarrer début janvier avec cinq personnes : trois agents de sécurité déjà formés qui ont des parcours soit dans l'armée soit dans la police et deux médiateurs également formés, pour faire tout ce que la police nationale n'a pas le temps de faire. On veut assurer une vraie présence dans les quartiers, qu'on puisse réagir sur les premières incivilités.

Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret

 

"Pour le moment, ils ne seront pas armés, précise Marie-Françoise Fournier. L'idée est d'évoluer vers une police municipale mais il faut une formation spécifique qu'on va leur laisser le temps de faire. Je dirais que dans 2-3 ans on sera sur une police municipale".

 

La réhabilitation du petit théâtre à l'italienne en bonne voie

Marie-Françoise Fournier est également revenue sur sa rencontre avec la Ministre de la culture Roselyne Bachelot qui "nous est toute acquise". 

On nous a déjà promis des financements à hauteur de 80% d'investissements en fonds publics, le reste peut suivre sur le privé. On est sur une restauration de l'ordre de 4 millions d'euros. 

Marie-Françoise Fournier

"Quand le ministère soutient votre projet, les financements arrivent par le biais de la Préfète qui nous soutient aussi énormément. On est aussi très soutenus par Stéphane Bern, le petit théâtre va passer au loto du patrimoine. On est aussi en train de le faire reconnaitre comme monument historique, ce qui peut nous ouvrir d'autres opportunités".  Une ouverture potentielle est évoquée pour 2022.

 

Pas de véritable piscine avant plusieurs années 

 

Fermée en urgence le 29 octobre 2020 car elle se trouvait en situation de "péril imminent", la piscine de Guéret est inaccessible. 

Quand j'ai vu l'état de la piscine, j'ai demandé tout de suite des analyses par un cabinet d'expertise qui m'a dit : on ferme immédiatement, le plafond peut s'effondrer sur les nageurs à n'importe quel moment donc j'étais très en colère. 

Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret

"Cette piscine avait plus de 50 ans, poursuit l'édile, on pouvait évidemment imaginer qu'elle n'irait pas très loin. En 2013, la com d'agglo a pris la compétence pour la construction d'un nouveau centre aquatique. Les choses n'ont pas avancé. En attendant, la mairie n'a pas fait d'entretien dans les locaux. (...) Sur 10 ans, il y a eu 140 000 € d'investissements sur l'étanchéité de la toiture, moi je n'appelle pas ça des investissements d'envergure pour maintenir un tel équipement

 

"On arrive à une rupture complète d'équipement avec une ville-préfecture sans piscine, qui est fréquentée par 90 000 visiteurs, et là on se retrouve sans rien !" se désole Marie-Françoise Fournier. qui explique que pour l'instant, un travail se fait en coordination avec les piscines de La Souterraine, Aubusson et Montluçon pour accueillir les clubs et les écoles de Guéret.  

Construire une piscine prend au minimum cinq ans. "J'ai demandé de nouvelles expertises très appronfondies du bâtiment pour savoir si on a la possibilité de le renforcer pour les 5 ans à venir et à quel coût, explique Marie-Françoise Fournier et je travaille aussi sur des piscines semi-provisoires, éphémères, et qui pourrait nous aider à passer ce cap de 5 ans".

 

Pour revoir l'intégralité de notre émission :

Dimanche en Politique : Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret ©France 3 Limousin