Son mari conseille Eric Zemmour, la directrice de cabinet du conseil départemental de la Creuse évincée ?

La directrice de cabinet de la présidente du département de la Creuse affirme avoir été licenciée à cause du travail de son mari, consultant en stratégie politique, chargé de l'organisation de la promotion du livre d'Eric Zemmour. Valérie Simonet réagit.

L'information a été révélée ce mardi 5 octobre 2021 par France bleu Creuse. Anne Gaudin-Ubéda dénonce par la voix de son avocat, Me Eric Manca, avoir été écartée de l'équipe de Valérie Simonet, présidente LR du conseil départemental de la Creuse le 16 septembre dernier après l'engagement de son mari pour faire la campagne du livre d'Eric Zemmour. Elle travaillait pour la collectivité depuis deux ans. 

On est dans une mesure de rétorsion et de dommage collatéral. 

Me Eric Manca, avocat de l'ex directrice de cabinet.

"On vous fait payer l'engagement commercial de votre mari auprès de quelqu'un que vous ne portez pas dans votre coeur. On vous fait payer et vous perdez votre travail. Tout ça en droit, ce sont des conséquences très lourdes" réagit l'avocat.  

Olivier Ubéda dirige un cabinet de communication. Il officie au service de politiques, plutôt marqués à droite depuis plus de 25 ans, de Jean-Pierre Raffarin, à Nicolas Sarkozy en passant par Bruno Lemaire ou Valérie Pécresse. Il se défend d'être d'extrême droite et a dénoncé le 29 septembre dernier, dans un tweet cinglant l'éviction de sa femme.

Contactée par France 3 Limousin, Valérie Simonet ne souhaite pas s'exprimer face caméra mais a confirmé le départ de sa directrice de cabinet. Elle indique que sa collaboratrice avait un engagement de confiance et de loyauté qui n'était selon elle plus respecté. 

 "Il faut beaucoup de confiance entre un responsable et son directeur ou sa directrice de cabinet" dit-elle sans ajouter plus de précisions. Et visiblement, la confiance n'était plus là.

L'élue a indiqué à France bleu Creuse "être suffisamment féministe pour ne pas confondre les rôles et fonctions entre un époux et une épouse".

Une procédure doit être prochainement engagée par l'avocat d'Anne Gaudin-Ubéda.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique société