Le tireur de Bussière-Dunoise devant les assises de la Creuse

L'habitant forcené, Alain Volatron, est renvoyé devant la Cour d'Assises de la Creuse à Guéret. Le procès débute ce lundi 4 novembre 2019 et doit durer cinq jours. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. / © France 3 Limousin
L'habitant forcené, Alain Volatron, est renvoyé devant la Cour d'Assises de la Creuse à Guéret. Le procès débute ce lundi 4 novembre 2019 et doit durer cinq jours. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. / © France 3 Limousin

Un homme de 62 ans sera jugé à partir de ce lundi 4 novembre à Guéret pour tentative de meurtre. L'affaire remonte à octobre 2016 : alors qu'il devait être expulsé de son domicile, à Bussière-Dunoise, il avait fait feu à plusieurs reprises sur les gendarmes.
 

Par François Clapeau

C'était le 26 octobre 2016. Un hameau creusois habituellement tranquille se transforme en camp retranché.

Alain Volatron, un homme de 62 ans, vit au lieu-dit "Langledure", dans la commune de Bussière-Dunoise. Mais il va devoir quitter la grange qu’il a achetée en juin 1995 : il a été condamné en 2009 pour des violences sur son voisin, et il n’a pas voulu payer les dommages et intérêts. Le bâtiment est donc saisi par la justice.

Pour encadrer cette expulsion judiciaire, la gendarmerie a prévu un dispositif d'intervention important : le peloton de surveillance et d'intervention épaule la brigade de Sainte-Feyre.

Dans la maison, Alain Volatron les attend avec son fusil, et il fait feu. 8 tirs au total, qui blessent 2 gendarmes et 2 voisins, sortis par curiosité. C’est d’ailleurs en se rendant compte qu’il a tiré sur un voisin qu’Alain Volatron pose son arme et attend son interpellation.

Ces violences sont aujourd’hui qualifiées de « tentative de meurtre aggravée ». Le procès qui débute ce lundi 4 novembre doit durer cinq jours. Alain Volatron encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu vendredi 8 novembre 2019.
 
Retour dans le hameau tranquille de Langledure à Bussière-Dunoise
Qu'est ce qui a poussé Alain Volatron à passer à ce coup de folie le 26 octobre 2016 et à tirer sur les 8 gendarmes venus l'expulser de sa maison, à en blesser 2 ainsi que 2 autres riverains ? Isabelle Rio

 
Début du procès dans la salle de la Cour d'Assises de la Creuse au Palais de Justice de Guéret :


 

Sur le même sujet

Les + Lus