Cet article date de plus de 3 ans

Déconvenue et colère chez les GM&S

C'est un revers de plus pour les salariés de GM&S. Selon un communiqué des représentants du personnel, la réunion promise par le préfet de la Creuse n'aura pas lieu jeudi 18 mai 2017. Il s'agissait pourtant d'une réunion capitale pour mesurer les chances de survie de l'entreprise de La Souterraine. 

© André Abalo - France 3 Limousin
Ils iront à la préfecture de la Creuse mais pas pour un rendez-vous, pour une manifestation. La réunion, promise par le préfet ce jeudi 18 mai 2017 n'aura pas lieu. C'est en tout cas ce qu'affirment les salariés de GM&S dans un communiqué. Cette réunion était pourtant importante pour les 277 salariés de l'équipementier automobile de La Souterraine.

Encore une fois ces postures sont loin de nous rassurer vis-à-vis des enjeux de l’audience du 23, la crainte de liquidation de l’entreprise se fait de plus en plus prégnante.

Il s'agissait de faire le point sur le financement d'une période d'observation, sur les lettres d'engagement des donneurs d'ordre PSA et Renault, sur la poursuite de négociations, de mettre en valeur l'engagement et les soutiens. Tous ces éléments auraient donné un peu d'espoir aux salariés avant l'audience du 23 mai devant le tribunal de commerce de Poitiers. 

Les salariés se rendront donc à la préfecture de Guéret ce jeudi 18 mai à 14h30 pour manifester leur exaspération. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gm&s industry économie