Cet article date de plus de 4 ans

Examen des offres de reprise de l'entreprise GM&S de La Souterraine (23)

Le tribunal de commerce de Poitiers s'est prononcé hier mercredi 1er février sur la poursuite de l'activité en redressement judiciaire du sous-traitant automobile creusois. Les 283 salariés de GM&S sont toujours dans l'attente d'un repreneur.
© Marielle Camp / France 3 Limousin
La décision du tribunal de commerce de Poitiers ce mercredi 1er février est, sans surprise, favorable à la poursuite de l'activité de l'entreprise de La Souterraine.

L'administrateur judiciaire assure désormais la fonction de chef d'entreprise par intérim jusqu'à la fin de la période d'observation, le 23 mai 2017. Deux repreneurs de GM&S se seraient déclarés mais la clôture du dépôt des offres est fixée fin février.

Des prêts bancaires garantis par la Région Nouvelle Aquitaine et l'Etat ont renfloué la trésorerie du sous-traitant automobile à hauteur d'1 million 700 mille euros. Gouvernement et région qui, dans un communiqué, annonçaient attendre ce mercredi 1er février "des groupes PSA et Renault, partenaires historiques de l'entreprise, un accompagnement et un soutien conséquent".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique économie automobile justice société