Les GM&S sur la Croisette !

"On va tout péter" le film de Lech Kowalski est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Un film qui retrace la lutte des salariés de GM&S Industry de La Souterraine en Creuse qui, pour la plupart, ont perdu leur emploi. 
A gauche, Thierry Fremaux, directeur du Festival de Canne et Pierre Lescure, président du Festival
A gauche, Thierry Fremaux, directeur du Festival de Canne et Pierre Lescure, président du Festival © Max PPP Xinhua News Agency/Newscom
Lech Kowalski, est un réalisateur Britannique d'origine polonaise. Durant 7 mois, il a suivi la lutte quotidienne des GM&S Industry. Pour rappel, 156 salariés de ce sous-traitant automobile basé à La Souterraine en Creuse ont perdu leur emploi.

Lech Kowalski s'est tellement mêlé au GM&S qu'il s'est même fait arrêté en 2017 de façon musclée lors d'une manifestation des GM&S à la préfecture de Guéret.

Il était reproché au réalisateur son outrage et sa rebellion. Il a passé 30 heures en garde à vue pour finalement être relâché sans aucune sanction. Son ton acerbe, vrai et sa description des faits et dela vie quotidienne des GM&S a valu à son film "On va tout péter" d'être sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. 

C'est donc sur la Croisette que nous retrouverons bientôt les métallos de GM&S Industry. Un beau pied de nez à leur direction, une mois après l'arrêt de la cellule de reclassement. Une belle revanche aussi peut-être face à Renault et Peugeot qui, selon les GM&S, ne leur ont fait aucun cadeau. Selon eux, dans son film, Lech Kowalski a su montrer une facette peu connue des luttes ouvrières en général.

Car l'action des GM&S c'est une lutte locale mais à portée nationale. Car aujourd'hui, beaucoup de sous-traitants automobiles sont en grande difficulté. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gm&s industry économie festival de cannes cinéma culture