Cet article date de plus de 4 ans

GM&S : une lutte intense, et après ?

Après plus de 50 ans d'histoire et après 6 mois de combats sociaux acharnés, les salariés de GM&S de La Souterraine sont toujours debout. Le 23 juin 2017, le tribunal de commerce de Poitiers doit sceller le sort de l'équipementier automobile et de ses 277 emplois. Chronique d'une lutte annoncée. 
© André Abalo - France 3 Limousin
Quelques heures, quelques jours, quelques semaines, combien de temps encore va durer l'angoisse, la peur, la colère ? Quand viendra le dénouement ? Depuis le placement de GM&S Industry en redressement judiciaire le 2 décembre 2016, les salariés luttent.

De rencontres en rendez-vous, d'espoirs en déception, de courage en dégout, les 277 employés du site de La Souterraine dans la Creuse n'ont cessé de faire entendre leurs voix. Les audiences au tribunal de commerce de Poitiers ont été nombreuses, les promesses aussi et au bout du compte, toujours l'inconnu.

Ils pensent au pire, perdre leur emploi c'est perdre le modeste confort d'une vie d'ouvrier et c'est embarquer femme et enfants dans des avenirs hésitants, chancelant. Il leur aura fallu menacer de faire sauter l'usine pour que les médias nationaux s'intéressent à eux, à leur existence, à leurs craintes. 

Ils se sont révéillés chaque matin avec le sentiment de vivre sur des montagnes russes, un manège qui les a emmenés dans la tristesse, les compromis, l'optimisme mais heureusement, jamais dans la résignation. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gm&s industry économie