Le groupe Peugeot a-t-il programmé la disparition de GM&S Industry ?

GM&S Industry La Souterraine / © Max PPP
GM&S Industry La Souterraine / © Max PPP

Selon l’avocat du comité d’entreprise de GM&S Industry, PSA aurait confié la fabrication de pièces à d’autres sous-traitants que l’entreprise en difficulté de la Souterraine dès 2014.

Par Franck Petit

C’est sur France Inter que Maître Jean Louis Borie a lancé ses accusations à la mi-journée. Pour l’avocat du comité d’entreprise de GM&S Industry, Peugeot aurait dupliqué certains outils pour faire fabriquer des pièces par d’autres sous-traitants. C’est ce qui expliquerait la dégringolade du niveau des commandes depuis juillet dernier.

Une pratique courante

Le groupe PSA affirme que le doublage est une pratique relativement courante dans l’automobile, basée sur une appréciation des risques. Clairement, quand le constructeur craint une rupture d’approvisionnement chez un sous-traitant, il achète les pièces chez quelqu’un d’autre.
Selon Renaud Le Youdec, actuel directeur de GM&S Industry, Peugeot est de toute façon propriétaire des outils et des dessins des pièces fabriquées. La pratique serait donc non seulement courante, mais aussi légale.

Renaud le Youdec insiste :

« Pour que Peugeot ou d’autres constructeurs acceptent de redonner une charge de travail à l’entreprise de la Souterraine, il serait nécessaire de restaurer une certaine confiance. »
 

Le tribunal de commerce de Poitiers a placé l’entreprise en observation jusqu’au 5 Mai prochain. A cette date, les juges diront si la liquidation judiciaire doit ou non être prononcée. Le groupe GMD, basé à Saint Etienne, a fait une déclaration d'intention.
277 emplois sont menacés.

Sur le même sujet

Corrèze : à Meyssac, Thomas Hollande et Emilie Broussouloux se sont dit oui

Les + Lus