• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les guichetiers désertent petit à petit les gares creusoises

La SNCF multiplie les automates dans les gares. / © Damien Gautier/Maxppp
La SNCF multiplie les automates dans les gares. / © Damien Gautier/Maxppp

En 2018, plus de 2000 postes vont être supprimés à la SNCF. Conséquence directe en Creuse : moins de postes de guichetiers et d’accueil du public. Les syndicats et la Région s’inquiètent de cette situation.      

Par Thomas Milon avec AFP

La SNCF prévoit de supprimer 2081 emplois en 2018 dont 2046 pour la branche SNCF mobilités selon les syndicats et la direction qui précise que les postes supprimés concernent essentiellement des départs à la retraite.

Cette politique ainsi que l’augmentation des ventes de billets par internet poussent l’entreprise à diminuer voire supprimer le nombre de guichetiers dans de nombreuses petites gares rurales.

Mais l’année prochaine, la gare de la Souterraine en Creuse va également faire les frais de cette politique selon la CGT : Les horaires d'ouverture des guichets seront divisés par 2 : 50 heures au lieu de 100 heures. Toujours selon le syndicat, la gare va perdre 6 agents de circulation et 3 agents d'accueil qui se relaient dans les gares du département. Philippe Richert, délégué CGT cheminots est inquiet :

C’est catastrophique pour notre gare et notre département. Quand on nous parle d’aménagement du territoire on est surpris des suppressions de postes. Quand on nous dit qu’on va être en Creuse zone de revitalisation, on est encore plus surpris. 

La Région Nouvelle-Aquitaine, en charge de TER, critique également ces suppressions de postes. En avril 2016, le président de la Région Alain Rousset donnait déjà un avis défavorable sur le sujet. 

Mercredi 13 décembre, l'Unsa a dénoncé un budget de la SNCF où "encore une fois, on a des plans de performance qui fonctionnent avec des économies passant par des suppressions d'emplois". La nette baisse des emplois au sein de SNCF Mobilités est "plus qu'inquiétante" car "on a besoin d'effectifs pour informer les voyageurs et faire face aux situations perturbées", d'autant que le chiffre d'affaires de cette branche est prévu "en hausse de 3,4%" en 2018, a expliqué Roger Dillenseger de l'Unsa.

De son côté, la SNCF a annoncé aussi "plus de 5.000 recrutements en 2018, la plupart sur le terrain, pour le contact avec la clientèle et les infrastructures". Reste à savoir si la Creuse va bénéficier de quelques postes.

Creuse : suppressions de postes à la SNCF
En 2018, plus de 2000 postes vont être supprimés à la SNCF. Conséquence directe en Creuse : moins de postes de guichetiers et d’accueil du public. Les syndicats et la Région s’inquiètent de cette situation. Intervenants : Hélène Canet, Agent commercial de gare, Philippe Richert Délégué CGT cheminots, Renaud Lagrave, Vice-Président de Nouvelle Aquitaine chargé des transports.  - france 3 limousin - Y.Gourlay/N.Chigot






Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus