Cet article date de plus de 4 ans

Nouvelle opération escargot des GM&S entre La Souterraine et Guéret

Même si GM&S est en partie repris par le groupe GMD, les GM&S ne désarment pas totalement et restent mobilisés pour dénoncer la suppression de 156 emplois. Une opération escargot entre La Souterraine et Guéret a perturbé le trafic ce matin. Une délégation a été reçue par le Prefet de la Creuse. 
Nouvelle mobilisation des GM&S place Bonnyaud à Guéret
Nouvelle mobilisation des GM&S place Bonnyaud à Guéret © France 3 Limousin Cécile Descubes
Deux jours après la décision du tribunal de commerce de Poitiers de valider la reprise de GM&S par GMD, les plus fins observateurs auraient pu croire que la lutte des GM&S allait se stopper naturellement. Et bien non, car les représentants des salariés estiment que cette reprise n'est pas satisfaisante. 156 salariés de GM&S restent sur le carreau et selon eux, l'entreprise n'est pas viable avec seulement 120 salariés.

Résultat : une nouvelle opération escargot en ce samedi 9 septembre entre l'usine GM&S de La Souterraine et la préfecture de Guéret. A la mi-journée, le cortège est arrivé place Bonnyaud et a souhaité rejoindre la Préfecture. Sans succès car un barrage de CRS les attendait.

Un barrage de CRS attendait les GM&S place Bonnyaud à Guéret
Un barrage de CRS attendait les GM&S place Bonnyaud à Guéret © France 3 Limousin Cécile Descubes


Les GM&S ont tout de même été reçus par le Prefet de la Creuse pour un entretien d'une heure. Celui-ci leur a annoncé la création de deux cellules de suivi, l'une pour le suivi du plan d'investissement dans l'usine. Et l'autre en charge de la revitalisation du territoire. Un comité de pilotage viendra également compléter ce dispositif.

Mais les salariés de GM&S estiment que le gouvernement ne peut pas se réjouir de cette partielle reprise de GM&S. Les représentants du personnel entendent bien encore faire entendre leur voix pour tenter de sauver peut-être encore au moins une cinquantaine d'emplois. D'autres actions sont annoncées pour la semaine prochaine, dès lundi à l'usine de la Souterraine lors du prochain CE. 
A noter qu'une association vient d'être créée par les salariés de GM&S pour accompagner et soutenir tous ceux qui perdent leur emploi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gm&s industry économie