La région Nouvelle-Aquitaine vote 15 millions de crédits pour le Lac de Vassivière


Des hébergements repensés et un repositionnement de l’offre touristique. La région a de grandes ambitions pour le Lac de Vassivière : en faire la 1ere destination éco-responsable de Nouvelle-Aquitaine. 15 millions d'euros de crédits ont été votés.

Stand-up paddle sur le lac de Vassivière.
Stand-up paddle sur le lac de Vassivière. © FTV
C’est un nouveau projet pour le Lac de Vassivière. La région Nouvelle-Aquitaine espère faire enfin décoller le tourisme sur ce site dont les atouts sont indéniables, mais la fréquentation trop faible. Durant des années, la région Limousin avait tenté de soutenir le développement de ce site, sans jamais réellement y parvenir. L’argent investi n’a jamais réussi à rendre incontournable cette destination nature, pire, la gestion du syndicat mixte a été pointée par la chambre régionale des comptes, les dépenses étaient trop importantes en regard des recettes espérées.

Avec la grande région, la destination va peut-être pouvoir trouver sa place dans l’offre touristique, c’est le souhait des élus qui ont décidé d’inscrire 15 millions de crédit pour repenser l’offre touristique et les hébergements. Un programme d’investissement a été prédéfini avec d’abord "la rénovation des hébergements actuels et la création d’hébergements contemporains et innovants dans une logique de développement durable et de valorisation des atouts et des matériaux locaux", explique Sandrine Derville, la vice-présidente de la région en charge du développement touristique.

L’autre point important de ce programme est le repositionnement de l’offre de tourisme, avec une différenciation de la destination. La région  ambitionne de faire de ce lieu la  "1ere destination éco-responsable" de Nouvelle-Aquitaine.

La 1ere destination écoresponsable de Nouvelle-Aquitaine, avec un tourisme orienté pêche et également un tourisme de sports nature, autour de la pratique de l’itinérance cyclable, les randonnées et les sports nautiques, un tourisme de découverte, de la gastronomie, des produits du terroir, mais aussi de la biodiversité et de l’agriculture.


Ces choix ont été pris suite aux conclusions des 2 dernières études sur Vassivière qui "ont toutes deux conclue au fait qu’aujourd’hui, le problème principal de Vassivière sont l'image et la qualité des équipements, ils sont décalage avec les attentes des clientèles, en particulier les hébergement et les équipements qui nécessitent une requalification", précise  Sandrine Derville

Pour entreprendre ce vaste chantier, les élus s’appuient sur un projet à hauteur de 40 millions d’euros, dont la région sera le 1er financeur, avec 15 millions d’euros investis. Le vote de ces crédits a été entériné par l’ensemble des groupes politiques, à l’exception du Modem, qui s’est abstenu, marquant son désaccord sur le fait que cette délibération soit prioritaire en pleine crise du coronavirus.

Cette session plénière du Conseil régional a été très particulière, en visio-conférence, c’est une 1ere. 21 élus étaient présents en télétravail, avec chacun 2 procurations. Un dispositif qui a permis de continuer à faire fonctionner la collectivité. La région, lors de cette séance, a pris 7 délibérations spéciales liées à la crise du coronavirus, de l’achat de masques et équipements de protection aux mesures de soutien à l’économie et au monde associatif.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie région nouvelle-aquitaine politique