Saint Goussaud : un crâne qui pourrait appartenir à Odette Barlet a été retrouvé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Petit

Le 22 novembre 2020, Odette Barlet, âgée de 90 ans, a disparu après sa promenade quotidienne sur la commune de Saint Goussaud. Malgré une très importante mobilisation, elle n’a pas été retrouvée. Le crâne est en cours d’analyse.

Il y a un peu plus de 2 semaines, des randonneurs sont tombés sur un crâne humain, en pleine forêt du côté de Saint-Goussaud (23). Se souvenant de l’importante mobilisation qui avait suivi la disparition d’Odette Barlet en novembre 2020, ils en ont fait part à une personne proche de la famille de la nonagénaire.

Joint ce vendredi 27 mai, Aurélien Barlet, petit-fils de la disparue, témoigne : « mardi dernier, nous sommes allés vérifier. Nous n’avons pas trouvé le crâne, mais des vêtements que j’ai immédiatement reconnus comme appartenant à ma grand-mère. Ils se trouvaient dans un endroit où elle n’aurait jamais pu aller seule ».

Aurélien Barlet a prévenu les gendarmes. Les enquêteurs ont demandé aux randonneurs de revenir sur les lieux pour leur indiquer l’endroit où ils avaient vu le crâne. Ce dernier a effectivement été retrouvé.

Et le reste des ossements ?

La parcelle sur laquelle le crâne a été retrouvé a été fouillée de fond en comble par les bénévoles qui ont tenté de retrouver la vieille dame dans les semaines qui ont suivi sa disparition.

Le parquet de Guéret indique que la piste d’un accident reste privilégiée pour l’instant. L’examen de la dentition permettra de dire de manière incontestable si le crâne est bien celui d’Odette Barlet, car l’ADN aurait tendance à s’altérer avec le temps selon Xavier Paturel, qui assure l’intérim du procureur de Guéret.

Le magistrat ajoute : « selon un régiment de Montauban spécialisé dans la recherche de corps, les animaux sauvages peuvent disséminer des restes humains sur un périmètre de 10 km² ».

Dès le début de la semaine prochaine, les gendarmes devraient mener de nouvelles recherches pour tenter de retrouver les restes d’Odette Barlet, afin que la famille puisse faire son deuil. Aurélien Barlet nous a confié avoir retrouvé une chaussure en fin de semaine. Il demande aux promeneurs d’éviter de procéder eux même à d’éventuelles recherches, pour ne pas piétiner les lieux et laisser les gendarmes travailler.