Un sanctuaire pour les animaux de ferme, appel aux promesses de dons pour le pérenniser

L'association L-PEA a ouvert il y a 3 ans un refuge pour les animaux de ferme. Veaux, vaches, boeufs, dindes, cochons et autres poulettes coulent en Creuse une vie heureuse. Mais aujourd'hui ils doivent déménager et pour cela ils ont besoin de vous.

Théo un boeuf charolais et sa mère Bessie, 19 ans. Accueillis au sanctuaire avec Minos le frère de Théo qui est aveugle. Trois inséparables sauvés par L-PEA. Ils ne cessent de se câliner.
Théo un boeuf charolais et sa mère Bessie, 19 ans. Accueillis au sanctuaire avec Minos le frère de Théo qui est aveugle. Trois inséparables sauvés par L-PEA. Ils ne cessent de se câliner. © William Lenoir
C'est en 2017 que William Lenoir et son association L-PEA accueillent leurs tous premiers animaux de ferme. Trois dindes, issues de l'élevage intensif, destinées à l'abattoir, arrivées dans un état déplorable. Incapables de marcher, déplumées, souffrant de multiples fractures, elles ont necessité la mise en place de soins intensifs et d'amménagements particuliers au sein de l'association.

La président de L-PEA, William Lenoir a dû aménager des enclos de convalescence, des sas de quarantaine. 

Peu de temps après l'association a été contactée pour le sauvetage de deux veaux et de leur mère. Un veau aveugle et son frère, deux inséparables, accueillis avec leur mère.  Puis des ânes, puis d'autres veaux... Un cochon, des poules, des chèvres et toujours des chiens et des chats.
 

Un jour c'est un éleveur de vaches laitières de Cahors qui nous a contacté. Un éleveur proche de la retraite qui ne supportait pas de voir ses 4 veaux mâles finir à l'abattoir. Il nous les a donné.

William Lenoir, président L-PEA

 
C'est l'éleveur de ces veaux de race Jersey qui a fait dons de 4 animaux à l'association car il ne voulait pas les envoyer à l'abattoir. Ce sont aujourd'hui de jeunes boeufs affectueux et joueurs.
C'est l'éleveur de ces veaux de race Jersey qui a fait dons de 4 animaux à l'association car il ne voulait pas les envoyer à l'abattoir. Ce sont aujourd'hui de jeunes boeufs affectueux et joueurs. © William Lenoir


Aujourd'hui l'association accueille une cinquantaine d'animaux dont 10 bovins. Elle bénéficie de soutiens solides, 133 donnateurs mensuels permettent un fonctionnement optimal. De nombreuses célébrités lui apportent également sa visibilité (Corinne Touzet, Henri-Jean Servat, etc). 
 
Rosa, une dinde issue de l'élevage intensif, arrivée dans un état pitoyable, elle n'en veut pas aux humains pour les  mauvais traitements infligés lors de sa première vie. Aujourd'hui elle se montre extrêmement câline avec tous les visiteurs.
Rosa, une dinde issue de l'élevage intensif, arrivée dans un état pitoyable, elle n'en veut pas aux humains pour les mauvais traitements infligés lors de sa première vie. Aujourd'hui elle se montre extrêmement câline avec tous les visiteurs. © William Lenoir


Oui mais voilà... Aujourd'hui ce refuge pour animaux de ferme est situé tout simplement autour de la maison de son président. Une maison qu'il loue. Le pré qui accueille les bovins a été prêté mais pour une période définie. Il est donc urgent de déménager afin de péréniser le refuge et d'accueillir d'autres animaux.

"Aujourd'hui tout ne tient qu'à un fil. Je loue la maison, le propriétaire peut me demander d'en partir d'ici trois mois, d'autre part je ne peux pas y faire d'aménagements ou de travaux pour installer une stabulation ou des bâtiments. Quant au pré des bovins, il nous a été prêté, mais le propriétaire peut le récupérer à tout monment. Et là nous serions sans solution." Explique William Lenoir.

L'association doit trouver rapidement un corps de ferme à acheter, et un prè d'au moins 10 hectares. Une fois installée sur ses terres l'association sera en mesure de s'autogérer grâce aux dons réguliers (elle ne reçoit pas de subvention) et d'effectuer de nouveaux sauvetages.

Afin de mener à bien son projet immobilier L-PEA a besoin de promesses de dons à hauteur de 200 000 euros.
Elles peuvent lui être adressées via son site internet www.l-pea.org 

L'association peut également être contactée par SMS au 07 88 35 06 10.

Chaque don sera remercié par une contrepartie précise le président de L-PEA.

En attendant de pourvoir réunir la somme. L'association est également prête a déménager dans un corps de ferme en location, avec au moins 10 hectares de prairie. Pour un loyer n'excédant pas 700 euros.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter