Tour du lac de Vassivière : une 25e édition et un record battu

Publié le
Écrit par Lauryane Arzel avec Colyne Rongère

Le Tour du lac de Vassivière fête ce dimanche sa 25e édition. Sous la pluie, mais toujours dans un cadre exceptionnel.

Au départ du tour du lac de Vassivière, à Auphelle (Creuse), 600 coureurs venus de toute la France se sont élancés. Ils ont parcouru une distance de 23,4 kilomètres, avec une invitée de dernière minute : une météo pluvieuse. Mais la motivation a tout de même été au rendez-vous. Objectif pour cette participante, "être à plusieurs, les copains, le restau à la fin." Autre attrait évident, le cadre exceptionnel où se déroule la course : "C'est ma première course, j'y vais pour le plaisir, la nature, regarder le paysage", explique ce coureur.  

Un record pulvérisé

Les coureurs sont aussi venus de l'étranger, invités pour l'occasion. Certains font partie du peloton de tête, qui prend très vite une longueur d'avance dès les cinq premiers kilomètres. Dans les premiers, Yousuf Jeldo-Jerso est l'outsider. Le jeune licencié du Limoges Athlé remporte finalement la course. Il pulvérise même le record en affichant un chronomètre de 1 heure, 13 minutes et 58 secondes.

Je suis venu pour courir, pas pour gagner, mais j'ai gagné et je suis fier de l'avoir fait.

Yousuf Jeldo-Jerso, vainqueur des 23,4 kilomètres

La victoire n'était pas évidente pour le jeune homme éthiopien : "Je pouvais peut-être entrer dans le top 6 et il y avait cinq costauds devant moi. Je suis venu pour courir, pas pour gagner, mais j’ai gagné et c’est bien."

1 heure, 42 minutes et 58 secondes : c'est le chronomètre affiché par la périgourdine Emmanuelle Mauzy, la première femme à avoir terminé le parcours. Un temps inattendu pour la coureuse du Périgueux Running, qui participait à la course pour la première fois : "Je partais pour un top 5, j'avais une longueur d'avance au début. Franchement, je suis hypercontente."

La météo changeante aurait pu contrarier le déroulé de cette 25e édition. Mais ce samedi, la marche nordique a rencontré un franc succès, et l'engouement a bien été au rendez-vous pour le parcours de 23,4 kilomètres. "Les gens ont vraiment adhéré", se félicite Robert Laduranty, directeur de la course. "Des Bretons ont dit qu’ils reviendraient. (...) Et on avait une équipe de bénévoles extraordinaire. En 25 ans, c'est la première fois qu'on n'a eu ni vélo ni voiture sur le parcours."

Les sportifs, peu importe leur niveau, ont apprécié le parcours et en redemandent. Pour cette participante, ce n'est que partie remise : "On oublie la pluie une fois qu’on est parti. C'est une belle course, le parcours est super, je reviendrai forcément."

Certains, comme Guillaume Auclair, premier dans la catégorie Senior (Glénic Sport nature), sont même déjà prêts pour l'année prochaine : "Là, je ne connaissais pas le parcours, c’était une première. L’an prochain, je vais bien démarrer."