Un court-métrage d'animation tourné en Creuse nommé aux Oscars 2021

Le 25 avril, la Creuse sera sous le feu des projecteurs hollywoodiens. Réalisé en partie à Jarnages (Creuse), le court-métrage Genius Loci d'Adrien Mérigeau est nommé aux Oscars 2021 aux côtés de quatre autres courts-métrages d'animation. Un travail familial, spirituel et haut en couleurs.

Il a déjà remporté l'Audi Short Film Award à la Berlinale 2020 et obtenu la Mention spéciale du jury national au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand 2020. Son ascension n'en finit plus.

Le court-métrage d'animation Genius Loci, réalisé par Adrien Mérigeau fait désormais partie des cinq films d'animation nommés aux Oscars 2021. 

Genius Loci raconte la déambulation d'une jeune femme dans le chaos urbain et nocturne. Elle observe, se laisse guider, avant de tomber elle-même dans le chaos. Pendant 17 minutes, le spectateur s'imprègne de la spiritualité des décors, des sons, des personnages à travers les scènes. Au total, cinq années de travail ont été nécessaires.

Pour sa deuxième réalisation, Adrien Mérigeau avait à cœur de ne pas faire une narration classique. Sa volonté : s'inspirer de ses carnets de croquis. Des crayons, des feutres, des aquarelles, des encres et du papier ont permis un travail de superpositions, "ça reste très uniforme et organique." Pour mettre en images son projet, Adrien Mérigeau s'est entouré de professionnels du graphisme : l'auteur de BD, Brecht Evens et la graphiste, Céline Devaux.

Le choix de la Creuse

La Creuse n'est en rien un hasard. Il y a près de vingt ans, les parents du réalisateur, Lê Quan Ninh et Martine Altenburger s'y installent. Lui est percussionniste, elle est violoncelliste. Tous deux, férus de musique contemporaine, s'investissent dans la vie culturelle locale.

En 2018, comme une évidence, Genius Loci devient un projet familial. Ses parents ont réalisé l'intégralité de la bande sonore à Jarnages, "il y avait quelque chose qui me fascinait dans leur pratique : dans le cinéma d'animation, il faut faire à la fois les sons, les bruitages et la musique, il n'y a pas de captation. Dans leur approche de la musique, les sons et la musique sont considérés comme une même unité sonore. C'était précieux pour mon film", confie Adrien Mérigeau. Son frère, Théo Mérigeau, a également participé au projet à travers une pièce originale pour orgue dans la scène de l'église.

Doublement primé, Genius Loci semble avoir conquis l'Amérique. Pour espérer assister à la 93e cérémonie des Oscars, prévue le 25 avril, Adrien Mérigeau doit observer une quarantaine de trois semaines. Sa famille sera aussi au rendez-vous, derrière un écran, en direct de Jarnages, pour soutenir ce projet commun.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture international