Un an de prison ferme pour l'exploitant du haras de Dun-le-Palestel

Publié le Mis à jour le

Jugé par la Cour d'appel de Limoges le 16 octobre dernier, le gérant de ce haras a vu sa peine réduite à un an ferme et un an de sursis au lieu de deux ans ferme. En cause :  la maltraitance de 80 équidés, toujours disponibles à l'adoption. 

Le gérant du haras de Dun-le-Palestel en Creuse a comparu pour de nombreux chefs d'inculpation : abandon, mauvais traitements ou escroquerie.

En première instance, cet homme avait été condamné par le tribunal correctionnel de Gueret à deux ans de prison ferme. Il reste toutefois condamné à une interdiction de gérer une société pendant cinq ans, la détention d'un animal à titre définitif et el paiement de plus de 55 000 euros d'amende aux parties civiles. 

Tous les animaux du haras lui ont été confisqués définitivement depuis le premier jugement. Pour la plupart, ces chevaux ont été confiés à la Fondation 30 Millions d'Amis.

Retour sur cette affaire avec France 3 Limousin
durée de la vidéo: 01 min 49
Procès du gérant du haras de Dun-le-Palestel en Creuse