Déconfinement : un peu de sport sur Limoges et en Limousin

Ce lundi 11 mai a marqué le début du déconfinement en France. Pour autant, tout ne reprend pas « à la normale », notamment pour les pratiques sportives. Il y a tout de même quelques espaces possibles dans notre Limousin.

La pratique sportive, oui, mais soit en individuel, soit en respectant les protocoles et les distanciations sociales
La pratique sportive, oui, mais soit en individuel, soit en respectant les protocoles et les distanciations sociales © pixabay
Si le jogging a pu avoir une côte assez incroyable durant le confinement, il n'a cependant pas pu combler de nombreux sportifs, privés de leurs pratiques habituelles.
Et s'il serait amusant de savoir s'il a toujours la côte en ce déconfinement, il va tout de même rester pour beaucoup l'un des seuls sports possibles.

Car déconfinement, pour le travail, pour certains commerces, pour l'école, c'est oui, mais pour le sport, ce serait plutôt oui mais !

Un principe général : sports collectifs, de contacts ou sous équipements couverts, c'est non !

On le sait, les sports collectifs, et de contacts, sont toujours prohibés, jusqu'à nouvel ordre.
Après, et pour le reste, il va falloir jongler entre ce qui est permis, ce qui est accessible, voire même, ce qui est adaptable.

De manière générale, en Limousin, les équipements sportifs couverts, tels les gymnases, les salles omnisports, les piscines, et particulièrement ceux gérés par les communes, restent fermés.
Toutefois, la mairie de Brive, sur son site Internet, indique que ses gymnases pourraient ouvrir, "au cas par cas, et selon les disciplines concernées".

Plus de possibilités en "individuel" et en extérieur

Il y a, encore de manière générale, plus de libertés concernant les structures ouvertes, avec cependant bon nombre de restrictions.
Les premières restrictions, rappelées partout, sont bien sûr celles liées aux gestes barrières et à la distanciation. Mais elles peuvent être renforcées, de manière drastiques, presque au cas par cas.

Ainsi à Limoges.

La ville rouvre , à partir du 12 mai, et le parc des sports de Beaublanc et le centre sportif de Saint-Lazare , de 8h à 21h30 en semaine et de 8h à 20h30 le week-end.

Mais seules les pratiques individuelles y seront autorisées, comme la course à pied, la marche ou les activités de type fitness.
Les "rassemblements"  ne pourront excéder dix personnes, qui devront respecter la distanciation.
Pour la course, la municipalité demande même une distance de 10 mètres entre chaque joggers, sans croisement, et en respectant un sens de circulation.
 

Les terrains de football, de rugby, de basket et même de base-ball seront accessibles, mais encore une fois, uniquement pour des pratiques à une seule personne, type renforcement musculaire ou shoot individuel, et toujours en respectant les distances.

Enfin pétanque, jeux de boules ou encore tennis sont possibles, uniquement en extérieur donc, mais toujours dans le respect des règles, et dans la limite des dix personnes.

À noter que ni à Beaublanc, ni à Saint-Lazare, l'accès aux vestiaires ne sera possible.

Enfin, toujours à Limoges, on pourra golfer à Saint-Lazare, mais uniquement sur réservations et avec également de règle strictes. Un golf réservé jusqu'au 2 juin aux seuls abonnés.

Quant aux Mercredis sportifs  et aux Printemps sportifs, ils ne reprendront pas avant septembre, même si la ville travaille sur un programme d'actions de remise en forme, pour les Limougeauds de 18-50 ans, qui devraient se tenir mi-juin.

 
© Alexas_Fotos via Pixabay


Dans les autres villes de l'ancien Limousin, autorisations et restrictions tiennent sensiblement du même ordre.

À Guéret par exemple, en Creuse, le plan d'eau de la Courtille sera accessible de 6h à 22h, uniquement pour marche, courses à pieds, pêche et pétanques à 10 personnes maximum.
Même nombre autorisé sur les boulodromes extérieurs, sur la piste de BMX et celle d'athlétisme du stade.
Mais à Guéret, les ires de jeux pour enfants, skatepark et citystade resteront fermés.

Enfin à Brive, en Corrèze, les sites du Causse et du Saillant sont accessibles, le golf également, mais là encore sur réservation et, comme on l'a dit précédemment, peut-être certains gymnases, au cas par cas.

La pratique en club, au cas par cas

Pour les pratiques en clubs, tout dépendra et du sport, et de ce qui est mis en place, au cas par cas donc, avec, on le rappelle toutefois, l'interdiction des sports collectifs et de contacts.

En ce sens, tennis et golf font figure de privilégiés, puisque considérés comme sports individuels, même s'ils se pratiquent rarement seul !
Le golf de la Porcelaine, à Panazol en Haute-Vienne, a ainsi rouvert dès ce 11 mai. Il n'est accessible que sur réservation, mais pas à ses seuls membres.
Quant au tennis,  La Fédération Française a édité un protocole assez restrictif qu'il appartient donc aux clubs d'appliquer.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus santé sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter