Des dépistages du Covid 19, gratuits et ciblés, organisés en Charente et Charente-Maritime

L'Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine va lancer dès la semaine prochaine une campagne de dépistage gratuit du Covid 19. La Charente et la Charente-Maritime sont concernées. Seules certaines communes et populations pourront en bénéficier.
Des campagnes de dépistage pro actives sont prévues en juin pour certaines populations.
Des campagnes de dépistage pro actives sont prévues en juin pour certaines populations. © Thomas Chapuzot - France Télévisions
Jeudi 4 juin et vendredi 5 juin, les personnes sans abri de La Rochelle pourront se faire dépister gratuitement contre le Covid 19. Cette action est menée par l'Agence régionale de la santé, en liaison avec les associations et organismes (ville de la Rochelle, l’Association Altéa-Cabestan, la Permanence d’accès aux soins de santé du Centre hospitalier de la Rochelle, la Direction départementale de la cohésion sociale) qui travaillent quotidiennement avec ces populations fragiles.

41 communes autour de Saint-Jean-d'Angély concernées

Le mercredi 10 juin, un autre dépistage gratuit sera proposé à Saint Jean d'Angély. Cette fois tous les habitants des 41 communes du canton sont invités à se rendre au centre des Bénédictines pour se faire prélever, sans ordonnance.

Le dispositif est co-organisé avec la mairie.

"C'est une expérimentation qui va dans le bon sens. J'y suis très favorable même si cela arrive peut-être un peu tard, explique Françoise Mesnard, maire de Saint-Jean-d'Angély. "Cela sera forcément riche en retour d'expériences. Même si nous n'avons qu'un ou deux cas positifs, nous casserons au moins ces chaines de transmission ".


Le lieu n'a pas été choisi au hasard. Si la commune en elle même est dotée d'un nombre suffisant de médecins généralistes, ce n'est pas le cas des villes rurales autour, où la désertification médicale se fait cruellement sentir.


"Notre objectif est de détecter un maximum de cas, avec ou sans symptômes, " précise Eric Morival, directeur de la délégation ARS 17. "Si une personne est positive, elle devra observer une quatorzaine et nous remonterons le fil des cas contacts. Cette expérimentation est un galop d'essai. Nous allons voir comment ce type d'opération est perçu par le public". 


Autre expérimentation menée en Charente le mercredi 3 Juin dans la pension de famille l'Eclaircie à Angoulême. Cette fois, ce sont les personnes en réinsertion sociale, résidant dans ces logements, qui sont ciblées. Le dépistage aura lieu le matin.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société