Des actions concrètes pour lutter contre l'illettrisme en Limousin

La lutte contre l'illettrisme, grande cause nationale en 2013, reste un combat de tous les jours pour plusieurs associations qui veulent donner ou redonner notamment l'envie de lire pour mieux vivre au quotidien. Exemples en Haute-Vienne et Creuse.

Après une année blanche en 2020, les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme (JNAI) ont eu lieu en septembre dernier, dans tout le pays, initiées par l’ANLCI et ses partenaires.

En Haute-Vienne, l'association "Faites des livres", basée à St-Junien part du constat que de plus en plus d’élèves arrivent dans les collèges du secteur et/ou quittent le système éducatif, sans maîtriser les savoirs de base en lecture.

Les enseignants et les professionnels, qui travaillent dans les structures culturelles, constatent que les jeunes lisent de moins en moins. Ce phénomène s’accentue  avec l’arrivée dans l’adolescence. Un nombre conséquent de jeunes se trouve également en grande difficulté lors du passage à l’écrit.

Aussi, l'association œuvre à prévenir et lutter contre les difficultés de lecture et l'illettrisme en développant notamment l'accès à la culture.

Fin septembre, la structure a invité à Rochechouart l'illustrateur Laurent Ardouin dans une classe de l'école élémentaire Hubert Reeves qui fait partie du dispositif Ulis (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire). Le dessinateur a initié les enfants à l'encre de Chine, un exercice pas si évident.

C'est compliqué peut-être pour les enfants, mais on sait très bien que par le dessin ils vont pouvoir arriver à s'imaginer des histoires, à faire l'apprentissage du dessin.

Laurent Ardouin, illustrateur.

Difficultés numériques 

Après les journées nationales d'action contre l'illettrisme, les initiatives continuent pour combattre ce fléau qui toucherait plus de 2,5 millions de Français. Si l'illettrisme se définit par l'incapacité de déchiffrer un texte simple, on parle plus généralement d’illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées en France, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante.

Il s’agit donc pour elles de réapprendre, de renouer avec la culture de l’écrit. 

A Guéret, ce mercredi 6 octobre, l’Udaf (Union Départementale des Associations Familiales) de la Creuse et la succursale de la Banque de France s’associent pour co-animer un Escape Game « Sur la piste de Matthieu » auprès de personnes en apprentissage du français et en situation d’illettrisme.

L’objectif est d’aborder les questions d’argent et de sensibiliser le public à la gestion d’un budget de manière ludique et concrète, pour mieux comprendre les démarches bancaires et apprendre à repérer les arnaques financières.

En Haute-Vienne, l'association "Agir pour la lecture- Lions Clubs de France" oeuvre avec quelques bénévoles pour aider des bénéficiaires de Pôle emploi ou des missions locales qui peuvent avoir du mal à utiliser les ordinateurs. "12 à 13 millions de Français seraient en difficulté numérique" indique Christian Lenoir, le président de l'association. 

L'illettrisme reste quelque chose de dissimulé en 2021. Pourtant, la moitié des personnes en difficultés sont dans le monde du travail. 

Plaisir de la lecture 

La bibliothéque (BFM) de Limoges s'engage aussi davantage pour faire aimer la lecture à tous les publics. Depuis cette rentrée et sûrement jusqu'à la fin de l'année scolaire, chaque second mardi du mois, les adultes et jeunes adultes en difficulté avec la lecture sont les bienvenus à la BFM pour un moment d’échange et de lecture avec l'opération Pages et partage. Prochaine rencontre le 12 octobre de 9h30 à 11 heures. 

"Il y a plein d'ouvrages accessibles à ceux qui peuvent avoir des difficultés notamment les collections "faciles à lire", des centaines de livres identifiés avec un logo" indique la BFM. 

Un petit-déjeuner est aussi organisé le mardi 23 novembre de 9h à 10h30 autour de la littérature jeunesse destiné à des associations et des parents d'enfants atteints de différents handicaps, cognitifs par exemple, pour là encore faire découvrir la richesse des livres et des documents multimédia.   

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société