Des solutions pour la rénovation thermique

Entre la hausse du prix du gaz, de l'électricité et la loi Climat qui vise à interdire les passoires thermiques, l'heure est aux économies d'énergie. Pas facile en Limousin où les logements mal-isolés sont nombreux. Mais il y a des solutions et des aides.

En Limousin avec des prix de l’immobilier qui restent raisonnables, il est tentant de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement qui fleure bon les vieilles pierres. Mais les choses se compliquent parfois lorsqu’arrive le temps de la rénovation et les premières factures de chauffage.

C’est ce qui arrive à cet habitant, propriétaire depuis 2 ans d’une grande bâtisse à de Saint-Just-le-Martel, en Haute-Vienne :

La cave est humide et quand il pleut par capillarité l’humidité remonte. Le froid passe à travers le plancher qui est juste au-dessus. L’hiver, il fait froid au point de mettre 1 veste, 2 vestes (…) aux alentours de 14°C.

Francis Choveau, propriétaire d'une maison mal isolée

Conséquence, des factures de gaz qui montent jusqu’à 400 à 500€ par mois.

Ce cas est loin d’être isolé. En Haute-Vienne, 25% des logements sont considérés comme des « passoires thermiques » et  50% en Creuse.

Il existe pourtant des solutions pour rénover ces habitations. C’est même devenu une priorité du gouvernement dans le cadre de la Loi climat et résilience votée au printemps dernier.

Aides locales :

Aides nationales :

L’ANIL (Agence Nationale d’Information sur le Logement) : Des antennes départementales (ADIL) en Haute-Vienne et en Corrèze organisent permanences. Cette agence s’adresse à tous les habitants (locataire, propriétaire occupant ou bailleur...). Elle propose gratuitement des informations sur toutes les questions juridiques, financières et fiscales liées à l’habitat.

L’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) subventionne certains travaux des propriétaires occupants (subvention de 35 à 50% des travaux HT) en fonction des ressources et selon un programme d’actions départemental annuel.  

MaPrimeRénov’ : cette aide forfaitaire pour la rénovation énergétique des logements est ouverte depuis janvier 2021 aux propriétaires occupants ou bailleurs, ainsi qu’aux syndicats de copropriétaires. Sous conditions des ressources. Elle est préconisée pour les travaux ponctuels (remplacement chaudière, etc.)

FAIRE : service porté par l'Etat et l'ADEME accompagne les usagers pour améliorer le confort de votre logement: conseils adaptés pour la rénovation, planication des travaux, etc. Il est également ouvert aux professionnels et aux collectivités.

Plan France relance : propose une aide à la rénovation énergétique des copropriétés construites il y a plus de 15 ans. En Creuse, 2836 logements sont éligibles à ce dispositif.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie environnement