Bassines : dans une lettre ouverte, Delphine Batho demande au ministre de l'Agriculture l'arrêt des travaux de Mauzé-sur-le-Mignon

Publié le Mis à jour le

Après les débordements du week-end dernier lors de manifestations contre les réserves d'eau de substitution, la députée des Deux-Sèvres, Delphine Batho, estime que le "gouvernement a la responsabilité de permettre un retour à la sérénité dans les Deux-Sèvres".

Les débordements du week-end dernier à Mauzé-sur-le-Mignon, dans les Deux-Sèvres, sont la goutte d'eau qui fait déborder le vase de Delphine Batho.

La députée des Deux-Sèvres a adressé ce lundi au ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, une lettre ouverte dans laquelle elle demande à ce que le gouvernement mette "un coup d'arrêt à cette spirale infernale", à savoir "prendre la décision de stopper les travaux" de création de la retenue d'eau de Mauzé.  

"Le gouvernement a la responsabilité de permettre un retour à la sérénité dans les Deux-Sèvres", précise-t-elle dès le début de la lettre. 

Dans cette lettre, l'ancienne ministre de l'Écologie s'en prend vertement aux institutions agricoles "opposées à toute réduction sérieuse des pesticides, de leur "atermoiement" [auquel] s'est donc ajouté un changement notable de la position de l'État [qui serait] sorti de son rôle en passant outre le respect du protocole. [...] Cette logique de rapport de force est une voie sans issue. Elle est désastreuse pour notre territoire, qui ne souhaite pas être le théâtre d'une escalade de violences que nous condamnons."

Delphine Batho conclut sa lettre en demandant donc l'arrêt des travaux de construction de la bassine de Mauzé-sur-le-Mignon et en appelle à un référendum local pour régler cette question si problématique des retenues d'eau.