Bressuire : trois gendarmes blessés après avoir été pris à partie par des jeunes

Une patrouille de gendarme a été prise à partie par des jeunes dans le centre-ville de Bressuire. Trois militaires ont été blessés. Depuis ce lundi, un renfort de 60 gendarmes est déployé dans cette ville du nord des Deux-Sèvres. Huit personnes ont déjà été placées en garde à vue.

Trois gendarmes ont été blessés lors de cette patrouille.
Trois gendarmes ont été blessés lors de cette patrouille. © Alexandre Marchi / MaxPPP
Un renfort de soixante gendarmes de forces mobiles en provenance du Cher vient d'être déployé à Bressuire, dans le nord des Deux-Sèvres, à la suite des récentes altercations entre les forces de l'ordre et des jeunes, afin de rassurer la population et éviter tout embrasement dans la ville. L'information, révélée par nos confrères de France Bleu, a été confirmée dans la journée à la rédaction de France 3 Poitou-Charentes.

Les derniers faits de violence en date remontent à la nuit du vendredi 10 au samedi 11 juillet. Ce soir-là, une patrouille de trois gendarmes est prise à partie par cinq à six jeunes dans le centre-ville de Bressuire. Les invectives se transforment petit à petit en insultes. L’outrage étant un délit, les gendarmes interpellent l'un des jeunes hommes. 

Empêcher l'interpellation d'un camarade

C’est à ce moment-là que la situation s’envenime. Entre 15 et 20 personnes supplémentaires arrivent pour empêcher l’interpellation de leur camarade. Pour cela, ils vont violemment s’en prendre aux militaires.

Ils ont jeté tout ce qu’ils avaient sous la main. Ils voulaient clairement en découdre avec les forces de l’ordre.

Emmanuel Weber, chef d'escadron de la gendarmerie de Bressuire

"Ils ont jeté tout ce qu’ils avaient sous la main", raconte Emmanuel Weber, chef d'escadron de la gendarmerie de Bressuire. "Les trois militaires en patrouille ont été frappés avec une chaise métallique, une selle de vélo et des grosses bouteilles de bière en verre. Ils voulaient clairement en découdre avec les forces de l’ordre."

Trois autres interpellations 

Des renforts sont rapidement venus en aide à la patrouille. Deux jeunes sont interpellés sur le coup, un autre est arrêté samedi 11 juillet dans l’après-midi. Ils ont été présentés au procureur dimanche après-midi. Placés sous contrôle judiciaire, ils seront présentés devant un juge en fin d’année.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de situation intervient à Bressuire. Malgré tout, le chef d’escadron Emmanuel Weber l’assure : "on continuera à faire notre travail !" Les forces mobiles sont appelées à rester plusieurs jours sur place et pourront effectuer des patrouilles, de jour comme de nuit.

En tout, sept gendarmes ont été blessés à Bressuire depuis la fin du mois de juin.

Huit personnes sont déjà placées en garde à vue pour des faits de violence et outrage aux forces de l'ordre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter