Saint-Varent : une minute de silence observée dans la commune, une semaine après la fusillade

Alors que les obsèques des trois victimes auront lieu ce mercredi et demain jeudi, l’heure est au recueillement à Saint-Varent (Deux-Sèvres). La population a observé une minute de silence en leur mémoire, une semaine après le drame survenu à la carrière Roy.

Une minute de silence a été observée à la mairie de Saint-Varent.
Une minute de silence a été observée à la mairie de Saint-Varent. © Stéphane Bourin - France Télévisions
A Saint-Varent, l’émotion est encore palpable. Une semaine après la fusillade à la carrière Roy, où trois personnes ont été tuées par leur ancien collègue qui s’est ensuite donné la mort, la population était invitée à honorer la mémoire des victimes.
"C’est très dur à digérer, ce n’est pas possible d’entendre ça, ce n’est pas possible", témoigne un habitant, au bord des larmes.

"Tristesse" et "compassion" pour les familles des victimes

En raison du contexte sanitaire, les habitants étaient invités à se recueillir sans se rassembler à midi, ce mercredi 3 juin. Seule exception à la mairie où le personnel, les élus et les pompiers se sont réunis pour observer la minute de silence.

"L’onde de choc est toujours présente. Nous ressentons de la tristesse et de la compassion pour les familles des victimes. C’est dommage que nous ne puissions pas communier ensemble parce que je pense que la population a vraiment besoin de se parler et de se retrouver", déplore le maire de la commune, Pierre Rambault.

Les obsèques des trois victimes sont célébrées ces mercredi 3 et jeudi 4 juin.

Reportage d'Alain Darrigrand, Stéphane Bourin et Christophe Pougeas :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter