• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux-Sèvres : polémique après la coupe de deux kilomètres de haies dans le bocage bressuirais

Les arbres coupés près de Bressuire. / © D.Laveau
Les arbres coupés près de Bressuire. / © D.Laveau

La disparition des haies est un sujet de crispation dans le nord des Deux-Sèvres. Une nouvelle polémique est née dans le bocage bressuirais alors qu'un agriculteur a coupé près de deux kilomètres de végétation sur des terrains qu'il vient d'acheter. Une aberration pour les riverains.

Par Christine Hinckel

L'agriculteur,  nouveau propriétaire de ces champs de Clazay, a coupé ces arbres pour installer l'exploitation de son fils en céréales. Il affirme qu'il s'agit d'un entretien nécessaire et ajoute que la végétation repoussera avec le temps.

"J'avais le droit de tailler les arbres en têtard pour qu'il puisse repartir, faire de nouvelles branches. C'est naturel, il faut l efaire régulièrement. " affirme Patrick Bourdeau, céréalier.


Les défenseurs des haies et les voisins de l'agriculteur, eux, parlent de véritable "massacre", complètement inutile selon eux et en contradiction avec le respect de la biodiversité du bocage.

"On a pas compris. C'est un endroit plutôt bocager avec de l'élevage de vaches. Et tout d'un coup, on nous parle de céréalier qui arrive et qui est en train de couper des arbres centenaires et magnifiques" s'insurge Dorothé Morenne, une voisine de l'exploitation agricole.
Sur ses terres, Patrick Bourdeau envisage de faire du maïs. 

Le reportage à Clazay de Dominique Laveau, Alain Darrigrand et Jennifer Russeil: 

destruction haies en 79

 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus