Le corps démembré d'une femme de 27 ans retrouvé dans un immeuble, son conjoint arrêté

Samedi 6 juillet, le corps d'une femme de 27 ans a été retrouvé démembré dans un immeuble du nord-est de Niort. Le procureur de la République vient de confirmer l'arrestation du conjoint qui a été placé en garde à vue pour meurtre.

L'horreur à Niort, après la mort d'une jeune femme de 27 ans retrouvée morte dans un immeuble du quartier du Pontreau, samedi 6 juillet.
Selon Julien Wattebled, procureur de la République du Tribunal Judiciaire de Niort, son "corps a été retrouvé rue Guilloteau à Niort par les pompiers, dont l’intervention avait été sollicitée par des tiers". 

Une autopsie a eu lieu lundi à l'institut médico-légal de Poitiers pour "déterminer les causes de la mort et réaliser les prélèvements nécessaires à l’identification", toujours selon le procureur du Tribunal Judiciaire de Niort.

Selon nos confrères de France Bleu, la femme aurait 27 ans et aurait déjà été victime de violences conjugales. Avant la découverte de son corps, cela faisait une semaine qu'elle n'avait pas donné de nouvelle à ses proches.

Conjoint placé en garde à vue

Le parquet de Niort avait émis un mandat de recherche contre le conjoint de la jeune femme. Il a été retrouvé lundi 8 juillet à Paris et aussitôt placé en garde à vue pour meurtre par conjoint. Il s'agit d'un homme né en 1992.

Le Tribunal Judiciaire de Niort s'est dessaisi de l'affaire au profit du pôle criminel du parquet de Poitiers. Le procureur de la République de Poitiers devrait communiquer des éléments complémentaires en fin de journée.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité