Cet article date de plus de 4 ans

Aiffres : un gang de cambrioleurs mineurs arrêté par la gendarmerie des Deux-Sèvres

Ces jeunes hommes avaient écumé la commune d'Aiffres, dans les Deux-Sèvres, tout l'été dernier. Des dizaines de cambriolages réalisés par 5 mineurs et 3 majeurs qui ont été interpellés par la gendarmerie des deux-Sèvres. Retour sur 3 mois d'enquête.
Ce sont plusieurs vols aggravés (c'est à dire en réunion et avec effraction) qui sont reprochés par la justice à cette équipe de cambrioleurs constituée majoritairement de mineurs. Les gendarmes vont rapidement les identifier, d'autant que les voleurs exerçaient dans un périmètre proche de leurs domiciles.

L'équipe passait par des personnes majeures -des receleurs- pour revendre les objets dérobés dans des magasins Easy Cash de Niort,  Easy Cash de Bessines ou encore Cash Express de Niort. De nombreux articles étaient volés afin d'être revendus à des prix inférieurs à leur valeur en magasin, notamment des appareils multimédia et numériques ou encore des consoles de jeu-vidéo.

La gendarmerie des Deux-Sèvres a mené des investigations serrées en exploitant des vidéos de surveillance. Les rapprochements effectués, une série d'interpellations, de perquisitions et d'auditions en garde à vue ont été effectuées simultanément le 19 Septembre 2016. Au  terme de l’enquête, les suspects ont été confondus.

Les  perquisitions menées au domicile des 3 individus majeurs et de 5 mineurs ont permis de retrouver de nombreux objets provenant des cambriolages. Quelques-uns ont d'ailleurs été restitués auprès de 4 victimes de vol. Les enquêteurs ont également découvert un sac à dos avec du matériel servant à commettre les effractions : pinces, tournevis, cisailles, gants, démonte-pneus. Les objets dérobés étaient cachés au domicile de l’un des mineurs.

Au  final ce sont 7 faits de vols aggravés et 3 faits de recel qui ont été  établis. 3 plaintes pour escroqueries ont par ailleurs été déposées par les magasins victimes de ces vols. Les  personnes majeures mises en cause seront présentées à  la justice le 12/01/2017 tandis que les mineurs sont convoqués le 13/12/2016 devant le juge des enfants qui décidera de leur mise en examen.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice sécurité société