Coronavirus. 38 migrants d'un centre d'accueil de La Crèche testés positifs au Covid-19

Les résidents d'un centre d'accueil pour réfugiés de La Crèche (Deux-Sèvres) ont tous été dépistés pour le Covid-19 la semaine dernière. Au total, 38 personnes se sont révélées positives au coronavirus, sans signe de gravité.
Les 86 migrants du programme d'accueil de la Crèche (79) ont été répartis dans trois établissements différents.
Les 86 migrants du programme d'accueil de la Crèche (79) ont été répartis dans trois établissements différents. © Clément Massé - France Télévisions
Le centre du Programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile de La Crèche prend actuellement en charge 86 réfugiés de différentes nationalités. La semaine dernière (deuxième semaine d'avril), neuf personnes ont été dépistées positives au coronavirus. Elles vivaient dans un ancien hôtel Formule 1 mis à disposition depuis trois ans pour les migrants et géré par Adoma. Face à ces contaminations, les autorités ont décidé de mener un dépistage complet. Les résultats montrent que 38 personnes sont contaminées, sans signe de gravité.

Pour Emmanuel Aubry, préfet des Deux-Sèvres, "la priorité était d'assurer le suivi médical des personnes testées positives et de trouver des hébergements pour pouvoir les isoler en chambre individuelle."

Les migrants ont donc été répartis dans trois sites différents : Le campus du Centre de Formation des Apprentis de Niort, l'ancien hôtel Formule 1 et un hôtel Ibis budget. La Protection Civile a été sollicitée pour installer des tentes où sont effectuées des prises de température et l'apprentissage des gestes barrière. Une association est chargée de leur apporter la nourriture.

Le but est qu’ils puissent avoir tout à disposition pour éviter de sortir.
- Marie-Christine Renard, responsable de l'antenne de la protection civile de La Crèche

"Nous avons donné des consignes pour que les testés négatifs mangent en premier. Après nettoyage, c'est au tour des personnes positives de venir pour préparer leur déjeuner."

Aucune hospitalisation n’est pour l’instant nécessaire. Un médecin a été désigné pour assurer un suivi médical rapproché.

Reportage de Clément Massé, Thomas Chapuzot et Christophe Pougeas :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société