Coupe de France : le PSG s'impose à Niort 0 - 2

Publié le Mis à jour le
Écrit par H. Lemonier / C. Roland

Une défaite pour les Chamois Niortais dans ce huitième de finale de la Coupe de France. Des Niortais qui se sont pourtant battus comme des diables face à l'équipe prestigieuse du PSG. Les buts sont signés Javier Pastore et Edilson Cavani, dans le dernier quart d'heure de jeu.

Le compte-rendu vidéo avec Dominique Laveau, Luc Barré et Philippe Ritaine

durée de la vidéo: 01 min 46
Niort PSG

Première action dangereuse des Chamois dès la 1ère minute de jeu avec une tentative de tir de Zacharia Grich qui glisse et rate complètement son action. Le décor, humide voire très humide, est posé. Difficile pour les joueurs de tenir leurs appuis avec la pelouse totalement détrempée. A l'issue de la rencontre, le joueur du PSG Christopher Nkunku parlera chez nos confrères de BeinSport de "terrain très difficile à jouer. Au début ça va, après il se dégrade. Et c'est très difficile de jouer sur ce terrain."

Durant la première période, les Parisiens dominent les débats sur la pelouse mais les Chamois se défendent.

Arthur Desmas, le gardien des Chamois Niortais, a été très sollicité et très efficace dans cette première mi-temps puisque les deux équipes se quittent sur le score de 0 à 0. Pas si mal entre l’élite de la L1 et le 12è de Ligue 2 alors que certains évoquent la promesse d’une déculottée. On en est loin.

Invité du journal de 19h, Fabrice Poullain, ancien joueur du PSG et actuel entraîneur de l’équipe féminine des Chamois Niortais, note "une maîtrise parisienne sur cette 1ère mi-temps, avec une équipe niortaise très bien organisée, tactiquement en place, qui a réalisé une bonne première mi-temps."

Le match reprend après la pause, sous la pluie et le vent qui n’en finissent pas de balayer le stade René Gaillard.

A la 54è minute, une attaque des Niortais a fait rêver le stade quelques instants : une tête de Dylan Bronn trompe le gardien parisien mais la défense du PSG dégage. A l’autre bout du terrain, un peu plus tard, la défense niortaise stoppe collectivement une attaque de Jean-Kevin Augustin, une frappe forte qui arrive dans les pieds des défenseurs niortais avant que Desmas ne bloque la balle.

Rentré à la 58è en remplacement d’Augustin, Edilson Cavani obtient quelques minutes plus tard un coup franc très bien placé, à l’entrée de la surface de réparation. Son tir du droit passe à un mètre du poteau droit de Desmas.

Dernier quart d’heure fatal


Une faute de Jérémy Choplin lui vaut un carton jaune et surtout un coup de pied arrêté à la faveur du PSG. A la 78è minute, Javier Pastore, tout juste rentré sur le terain, reprend du gauche ce coup franc et trompe Arthur Desmas. Le PSG ouvre la marque : 0 -1, à 12 minutes de la fin de la rencontre.

Les hommes de Denis Renaud réagissent aussitôt avec Ande Dona Ndoh et un tir croisé qui manque le but d’Alphonse Areola. On espère dans les tribunes une égalisation, notamment à la 87è, lorsque Laurent Agouazi tire un coup franc dans l’axe, bien que loin du but. Une balle que Jimmy Roye reprend de la tête mais Alphonse Areola plonge et contient l’assaut. Jimmy Roye, encore, qui obtient un corner à la 92è. David Kiki saisit l’occasion et frappe mais sa balle est bloquée par le gardien parisien. Le PSG joue alors très vite le contre. Lucas frappe mais la balle s’arrête dans la boue devant le but de Desmas et un joueur niortais dégage en touche avant qu’un attaquant parisien ne marque. Alors que s’achève le temps additionnel, le PSG joue vite, Cavani inscrit un but à quelque secondes de la fin du match après une touche parisienne.


L’arbitre siffle la fin du match dans la liesse parisienne mais les Niortais n’ont pas démérité, ils ont tenu la dragée haute à l’une des meilleures équipes d’Europe et ça, les supporters leur en sont, à n’en pas douter, reconnaissants.

Les réactions d'après-match





Rappel de la composition des équipes
Niort : Desmas - Sambia, Bronn, Choplin, Kiki - Roye, Agouazi, Dembélé (cap.) - Lamkel Ze, Dona Ndoh, Grich
Entraîneur: Denis Renaud
Paris SG : Areola - Meunier, Kimpembe, Marquinhos, Maxwell - Nkunku, Krychowiak, Matuidi (cap) - Guedes, Augustin, Draxler
Entraîneur: Unai Emery (ESP)