Crues, inondations : "Le papier toilette envahit les rues, c'est tout dilué." L'eau déborde de nouveau dans les Deux-Sèvres

durée de la vidéo : 00h01mn47s
Dans les Deux-Sèvres, habitants et communes font face à une nouvelle montée des eaux en raison de fortes pluies. Jardins inondés, égouts qui refluent, de nombreux chantiers mobilisent les équipes de secours. ©France télévisions

Placé en vigilance orange aux crues tout comme les deux Charentes, le département des Deux-Sèvres est sous la pluie depuis plusieurs jours. Ses habitants s'organisent alors que l'eau monte et débordent des cours d'eau.

Dans les Deux-Sèvres, les fortes pluies de ces derniers jours inquiètent les habitants, déjà éprouvés par les inondations de cet automne. Le niveau des cours d'eau monte inexorablement, comme à Saint-Maixent-l'École : "Elle a monté, la Sèvre, depuis [dimanche] à 13 heures, de 75 centimètres", s'alarme Dominique Annonier, adjoint à l'urbanisme dans cette commune de près de 7 000 habitants. "On va mettre quelques sacs de sable pour essayer de parer au plus pressé, mais toute façon, là, on ne va pas pouvoir faire grand-chose..." L'élu local s'inquiète pour les risques d'inondation dans sa commune.

Jardins inondés et égouts qui refluent

Non loin de là, Patrick Francheteau est déjà bien concerné. En 48 heures, son jardin a été complètement inondé, et il estime que près d'un mètre d'eau stagne désormais sur sa pelouse, mais aussi dans une grange où sont rangés des outils. Désormais, il s'inquiète de voir l'eau envahir sa maison : "On a mis des couvertures, des serviettes le long de la porte, des briques pour ralentir un peu", explique-t-il. "Mais ça n'empêchera pas l'eau de rentrer de toute façon, ça ne l'a pas empêchée la dernière fois." Fataliste, il a déjà vu l'eau s'infiltrer sous sa porte vitrée il y a trois semaines. "C'est déjà apparu, mais pas autant que ça quand même, et ça fait plus d'une vingtaine d'années qu'on est là."

Dans d'autres communes du département, les conséquences des intempéries se font sentir. À Magné, les égouts refluent. "Il y a le papier toilette qui envahit les rues, c'est tout dilué... et puis après ça va à la rivière, dans la Sèvre", s'émeut un riverain, membre du collectif "Magné dans le besoin" créé il y a trois ans pour dénoncer ces problèmes de canalisations et de pollution des cours d'eau.

À Niort, les pompiers ont été alertés très tôt lundi matin suite à la chute d'une cheminée sur la toiture d'un immeuble voisin, due aux fortes pluies.

Dans le département, une vingtaine d'opérations de secours liées aux intempéries ont été enregistrées entre samedi et lundi.

En Poitou-Charentes, les départements de Charente, de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres restent en vigilance orange aux crues ce mardi matin.