Dans le quartier du Clou-Bouchet à Niort, des habitants excédés par les incivilités

Nuisances sonores, déchets laissés au sol… Au cœur du quartier du Clou-Bouchet à Niort (Deux-Sèvres), des habitants veulent en finir avec les incivilités. Avec la Confédération syndicale des familles 79, ils ont adressé un courrier à la mairie.
L'appartement de cette résidente donne sur la place Raoul Auzanneau, où ont lieu les incivilités.
L'appartement de cette résidente donne sur la place Raoul Auzanneau, où ont lieu les incivilités. © Guillaume Soudat / France Télévisions

"Je ne suis pas contre le fait de se rassembler le soir, mais il y a des limites". Claudie fait partie de ces habitants du Clou-Bouchet qui n’en peuvent plus. Dans ce quartier de Niort (Deux-Sèvres), la musique nocturne et les détritus font partie de leur quotidien. Avec les belles soirées estivales, des groupes de personnes occupent quotidiennement la place Raoul Auzanneau.

Lassés de cette situation, certains habitants du quartier ont demandé l’aide de la Confédération Syndicale des Familles 79 pour alerter la mairie sur les nuisances occasionnées.

Des habitants du quartier et membres de la Confédération Syndicale des Familles 79 se retrouvent autour des barbecues partagés du quartier pour faire le point sur les nuisances.
Des habitants du quartier et membres de la Confédération Syndicale des Familles 79 se retrouvent autour des barbecues partagés du quartier pour faire le point sur les nuisances. © Guillaume Soudat / France Télévisions

"Ca dure jusqu’à 2 heures voire 3 heures du matin !"

Le soir, depuis son appartement au septième étage, Claudie assure ne pas pouvoir laisser la fenêtre ouverte la nuit. "Ça fait beaucoup de bruit", s’agace-t-elle. Au pied de l’immeuble, Danielle, une autre habitante, confirme les nuisances sonores, amplifiées par la caisse de résonance naturelle de la place Raoul Auzanneau. "Quelques fois, il y a des soirées qui ne font pas trop de bruit… Mais bon, ça dure jusqu’à 2 heures voire 3 heures du matin !"

Sur la place Raoul Auzanneau, les bruits de voisinage sont interdits à partir de 22 heures.
Sur la place Raoul Auzanneau, les bruits de voisinage sont interdits à partir de 22 heures. © Guillaume Soudat / France Télévisions

Ces habitants ne dénoncent pas que les problèmes de nuisances sonores. Les détritus font aussi partie de leur quotidien. Car sur la place Raoul Auzanneau, des barbecues partagés sont mis à disposition par la ville. "Ce ne sont pas forcément des habitants du quartiers, mais forcément ils viennent avec leur charbon, leur nourriture, leur boisson", explique Claudie. "Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Certains laissent tous leurs déchets par terre, et d'autres les ramassent."

Des détritus de plus en plus nombreux

Jusque dans les jardins partagés, les habitants retrouvent régulièrement des canettes et autres déchets. Claudie constate que cette situation découragent ses voisins à venir jardiner. 

Un peu plus loin de la place Raoul Auzanneau, les résidents assurent que les conteneurs poubelles servent de déchetterie. Une machine à laver y était entreposée depuis quelques jours selon une habitante du quartier. "Ici c’est un lieu de passage, il n’y a pas que les habitants du quartier qui déposent leurs déchets", se désole-t-elle. "On a vu des tontes de pelouse, des tailles de haie, etc."

Des déchets s'amassent près des conteneurs poubelles de la place.
Des déchets s'amassent près des conteneurs poubelles de la place. © Photo transmise par une habitante du quartier.

La mairie, de son côté, assure qu’une réponse au courrier de la Confédération Syndicale des Familles 79 est en cours de rédaction. "Ces problèmes ne sont pas nouveaux", a déclaré Dominique Six, premier adjoint de la Ville de Niort, à La Nouvelle République le jeudi 29 juillet. "Force est de constater que nous subissons des incivilités mais nous ne pouvons pas être en surréaction si elles ne nous sont pas signalées." 

La mairie appelle les concitoyens "à se montrer un peu plus vertueux et à utiliser les services publics qui sont mis à leur disposition, soit pour faire enlever des encombrants, soit pour signaler des anomalies sur l’espace public."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société sécurité