Disparition de l'avion d'Emiliano Sala : les Chamois Niortais organisent un rassemblement à 18h30

A l’initiative des supporters, les Chamois Niortais donnent rendez-vous ce mercredi à 18h30 sur le terrain pour un rassemblement au stade René Gaillard, après l'annonce de la disparition des radars de l'avion transportant Emiliano Sala de Nantes à Cardiff. Sala avait joué à Niort en 2013-2014.

Le point à 16h

Les recherches pour retrouver l'avion à bord duquel voyageait Emiliano Sala se poursuivent, indiquent la police de Guernesey, cet après-midi.

Une décision quant à la poursuite des recherches sera prise plus tard dans la journée (police de Guernesey)

Dans un message diffusé sur Twitter, elle indique que les recherches ont déjà porté sur une zone de 280 milles carrés, soit plus de 700 kilomètres carrés. Toujours selon la police de Guernesey, plusieurs appareils français, britanniques et des îles anglo-normandes ont survolé la zone.

Les autorités précisent qu'une "décision quant à la poursuite des recherches sera prise plus tard dans la journée". L'émotion à Niort
Ce matin encore, la photo d'accueil du compte Facebook des Chamois Niortais est celle du visage combatif d'Emiliano Sala.

Après l'annonce lundi soir de la disparition au dessus de La Manche de l'avion transportant le joueur de football qui évolua à Niort en 2013 - 2014, le soutien de son ancien club est total.

L’ensemble du Club adresse tout son soutien à ceux qui connaissent et aiment notre Emi. (Chamois Niortais)

Sur ses réseaux sociaux, le club invite au recueillement et à avoir une pensée pour le joueur.

Un rassemblement est annoncé mercredi à partir de 18h30, au stade René Gaillard.

Il fait suite à celui organisé, mardi soir, dans le centre-ville de Nantes.

"L’ensemble du Club adresse tout son soutien à ceux qui connaissent et aiment notre Emi...", écrit le club, avant d'ajouter : "Aussi mince soit-il, nous gardons toujours espoir et à l’initiative des supporters, nous vous donnons rendez-vous demain (mercredi 23 janvier, NDLR) dès 18h30 sur le terrain pour un rassemblement au stade René Gaillard."
 Transfert à Cardiff
Emiliano Sala venait de signer son transfert pour le club gallois de Cardiff. Il était revenu à Nantes saluer ses anciens co-équipiers et était reparti dans la soirée rejoindre son nouveau club.

Après son décollage de Nantes à 20h15, l'avion privé transportant Sala a pris la direction de Cardiff. Une heure plus tard, à 21h23, au large d'Aurigny (Îles anglo-normandes), on perd tout signal de l'avion. Dans les minutes qui suivent, les garde-côtes sont prévenus et les recherches débutent.

Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux. (...) Papa, je suis inquiet. (E. Sala)

Le joueur, qui évoluait à Nantes la saison dernière, avait laissé sur WhatsApp un message audio préoccupé, juste avant le décollage. "Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux. (...) Papa, je suis inquiet."   Reprise des recherches
Les recherches ont repris mercredi matin, a annoncé la police de Guernesey.

"Nous avons repris les recherches. Deux avions décollent et nous concentrerons nos recherches sur une zone précise où, selon nous, nous avons la plus haute probabilité de trouver quelque chose, en nous basant sur l'étude des marées et de la météo depuis la disparition de l'avion", peut-on lire dans un tweet de la police, publié ce matin (voir ci-dessous). Quatre possibilités
Dans deux tweets consécutifs, publiés à 10h30 (9h30, heure locale), la police locale explique ses pistes de recherches.

Elle indique travailler sur quatre possibilités : "Ils ont atterri quelque part mais n'ont pas établi contact". "Ils ont amerri, ont été récupérés par un bateau de passage et n'ont pas établi contact". "Ils ont amerri et se sont réfugiés dans le canot de sauvetage qui se trouvait à bord". Et enfin, dernière option : "L'appareil s'est disloqué au contact de l'eau, les laissant à la mer".

La police de Guernesey précise que l'option privilégiée est celle du canot de sauvetage.

 
Emiliano Sala avait pris ses "propres dispositions" pour son vol, selon le club de Cardiff
(AFP)
Le président de Cardiff Mehmet Dalman a affirmé mercredi que le club avait proposé à l'attaquant italo-argentin Emiliano Sala de s'occuper du trajet entre Nantes et Cardiff, lors duquel il a disparu, mais que l'attaquant avait préféré prendre "ses propres dispositions".

"Nous avions parlé au joueur et lui avions demandé s'il voulait que nous prenions des dispositions pour son vol qui, pour être honnête, aurait été un vol commercial", a déclaré Mehmet Dalman, selon des propos rapportés par le site d'information WalesOnline.

"Il a refusé et pris ses propres dispositions", a-t-il assuré. "Je ne peux pas vous dire qui a organisé le vol parce que je ne sais pas à ce stade - mais ce n'était certainement pas Cardiff City".

M. Dalman a également indiqué que l'entraîneur du club Neil Warnock était "en état de choc". "Neil est humain et il est affecté tout autant que nous", a-t-il dit.

"Nous prions toujours", a-t-il ajouté, indiquant que Cardiff City serait "impliqué dans l'enquête". "Nous ne laisserons pas tomber tant que nous n'aurons pas tous les faits."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
les chamois niortais football sport fc nantes