Flambée de l'épidémie dans un Ehpad des Deux-Sèvres : 83 résidents sur 86 sont positifs au Covid-19

Un seul résident de l'Ehpad de Secondigny dans les Deux-Sèvres a échappé au coronavirus, 83 résidents sur 86 sont positifs ainsi que 29 membres du personnel. Trois personnes sont décédées. Plus aucune visite n'est autorisée.

© France Télévisions

L'Ehpad de Secondigny, dans les Deux-Sèvres est frappé de plein fouet par l'épidémie de coronavirus.

Une seule personne âgée a échappé pour l'instant à la contamination. Les résultats des tests sont tombés mercredi, 83 résidents sont positifs et trois résidents sont décédés du covid-19; 29 des 70 membres du personnel ont également été testés positifs.

Le directeur de l'Ehapd a été testé positif

"Les personnes décédées avaient déjà des pathologies donc le covid n'est pas incriminé au premier degré", affirme Eric Devaux, le directeur de l'Ehpad Résidence Retraite La Vergne et Manga qui reconnaît être inquiet du degré de contamination.

Lui-même a été testé positif.

On ne sait pas vers quoi on va, il y a cette incertitude de l'inconnu mais on se sert les coudes avec les équipes et le maire est très présent à nos côtés. On savait qu'après les fêtes, il pouvait se passer quelque chose.

Eric Devaux, le directeur de l'Ehpad Résidence Retraite La Vergne et Manga 

"Comme la plupart des résidents, je suis pour l'instant asymptomatique, les résidents ont des petits symptômes mais il n'y a pas de sévérité. Il n'y a pas eu d'hospitalisation. Il y a 17 arrêts de travail au sein du personnel. On ne sait pas s'il s'agit du variant britannique du virus mais on peut se poser la question du fait de la fulgurance de la contagion", poursuit le directeur.

Vue l'importance du cluster, c'est un cas d'école qui doit nous interpeller sur les gestes barrières et la protection de nos équipes,

Eric Devaux.

Plus aucune visite autorisée

L'établissement, qui avait mis en place des mesures draconiennes depuis 10 mois pour éviter les contaminations, a dû reconfiner les résidents, plus aucune visite n'est autorisée. Les 13 membres du personnel testés négatifs ont été vaccinés en urgence hier.

"On essaie de garder le moral de nos aînés, il faut aussi préserver le moral des équipes pour ne pas aller vers l'épuisement d'autant qu'il est difficile de trouver du renfort", observe le directeur de l'établissement.

Il y a quelques jours, Eric Devaux avait lancé un appel sur les réseaux sociaux. "Nous faisons appel à toutes les personnes disponibles, soignants et non soignants, pour venir en renfort" avait-il alors témoigné. 

Cet appel et le reportage réalisé par l'une de nos équipes ont rencontré un écho favorable "On a des personnes qui se sont manifestées hors territoire pour venir nous prêter main forte, c'est déjà un certain réconfort, reconnaît le directeur de l'Ehpad".

Reportage du 13 janvier d'Anne-Marie Baillargé, Romain Burot et Philippe Ritaine.

Flambée de l'épidémie dans un Ehpad des Deux-Sèvres : 83 résidents sur 86 sont positifs au Covid-19

A ce jour la maison de retraite recherche toujours dans l'urgence, une dizaine de personnes : des aides-soignants mais aussi des aides médico-psychologiques.

La direction redoute une montée en  puissance de l'épidémie d'autant que selon l'ARS, "des cas positifs asymptomatiques à un instant T peuvent devenir symptomatiques plus tard".

C'est la première fois que l'on a une telle variation du virus en une semaine dans un établissement avec une telle ampleur,

Laurent Flament, directeur de la délégation départementale de l’ARS Deux-Sèvres.

Variant britannique du virus

Le variant britannique n'a pas été retrouvé à ce stade dans les Deux-Sèvres, selon l'ARS qui précise que "pour qu'un test du variant soir réalisé, il faudrait que les résidents de l'Ehpad aient un lien potentiel avec des personnes qui reviennent d'Angleterre ou avec des personnes contacts positives".

"On ne recherche pas le variant systématiquement, il faut une analyse biologique poussée qui est faîte en centre national et qui prend du temps, ce ne peut pas être fait systématiquement", détaille le représentant de l'ARS qui confirme la pénurie de personnel dans cet Ehpad.

"Il y a déjà eu l'intervention du SDIS pour soulager les équipes, on fait appel à de l'intérim et à des libéraux qui peuvent venir aussi aider. Il y a très très peu de candidats disponibles sur le marché de l'emploi, c'est le cas au niveau local et national".

Dans les Deux Sèvres environ un tiers des établissements ont une circulation virale au sein du personnel et des résidents.

A ce jour 210 personnes sont décédées du covid-19 dont 70% en Ehpad dans le département depuis le début de l'épidémie.

Laurent Flament, directeur de la délégation départementale de l’ARS

 

Taux de positivité de 243,4% dans les Deux-Sèvres

Les Deux-Sèvres et les Landes sont les départements ayant le taux d’incidence le plus élevé de Nouvelle-Aquitaine avec un taux supérieur à 150/100 000 habitants. Il est de 243,4 dans les Deux-Sèvres.

Les données de l'ARS sur la propagation de l'épidémie.

COVID 19 -Données épidémiologiques ARS Nouvelle-Aquitaine du 4 au 10 janvier
COVID 19 -Données épidémiologiques ARS Nouvelle-Aquitaine du 4 au 10 janvier © ARS Nouvelle-Aquitaine

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société