Image rare, un moineau friquet albinos photographié dans les Deux-Sèvres

Publié le Mis à jour le
Écrit par E. Gérard

L'oiseau a été observé près de Bressuire (Deux-Sèvres). Selon le groupe ornithologique des Deux-Sèvres, "c'est un peu comme gagner au loto".

De mémoire d'observateur des oiseaux dans les Deux-Sèvres, c'est une première"L'un de nos chargés de mission a observé et photographié un moineau friquet albinos il y a quelques jours" explique François Teyssié, le directeur du Groupe ornithologique des Deux-Sèvres, "c'est très rare". À peu près autant que "gagner au Loto". 

Les individus leuciques (partiellement albinos) sont relativement fréquents chez les moineaux, mais l'albinisme (ici bien visible avec l’œil rouge) est en revanche un phénomène très rare !

Groupe ornithologique des Deux-Sèvres

"Cela s'est passé à la Forêt-sur-Sèvre" raconte Clément Braud, l'auteur de la photo, "il était dans une nichée, je l'ai tout de suite repéré". Incertain de sa découverte, il a contacté le spécialiste de l'espèce en Grande-Bretagne. "Il m'a confirmé ce que je pensais. Sur les 28.000 moineaux friquets bagués au cours de sa carrière, lui-même n'avait jamais vu d'albinos."

Il faut savoir que la population générale de moineau friquet est en plein déclin. "Il y a deux ans, nous avions recensé une centaine de couples dans le département" détaille encore François Teyssié "aujourd'hui, c'est deux fois moins". C'est dire si l'observation d'un spécimen albinos avait peu de chances d'arriver. 

Le moineau friquet albinos, reconnaissable à son plumage tout blanc et à ses yeux rouges, présente également une tâche noire au niveau de l'oreille, ce qui constitue un signe distinctif. 

Le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres mène actuellement un projet de conservation, via le labo "Sciences et nature" pour essayer de sauver cette espèce menacée.  Les spécialistes estiment qu'en l'absence d'actions, les moineaux friquets risquent de disparaître des paysages deux-sévriens. Les votes sont ouverts jusqu'à vendredi. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité