Mini-Transat : la course de Luc Giros en faveur des enfants malades se poursuit

Luc Giros pendant la première étape de la Mini-Transat. / © Image Luc Giros
Luc Giros pendant la première étape de la Mini-Transat. / © Image Luc Giros

Les skippeurs de la Mini-Transat sont en escale aux Canaries en attendant le depart de la seconde étape le 1er novembre qui les mènera en Martinique. Parmi eux, un jeune Niortais qui traverse l'Atlantique en accomplissant un défi sportif mais aussi solidaire. Il court pour les enfants malades.

Par Christine Hinckel

Cette mini-transat est une première pour Luc Giros qui vit chaque moment de course à 100% .
"C'est un peu le bal des émotions. Il y a plein de choses différentes. Ça a été plus long qu eprévu, le départ a été particulier. Pour moi, c'est la première fois que je vis une chose comme celle-ci" nous confie Luc Giros alors qu eles concurrents ont dû affronter le gros temps juste après le départ.

Un double défi, sportif et solidaire

Le skippeur niortais a joué la prudence pendant la première étape. Il veut désormais forcé un peu son bateau pour remonter au classement général pendant la seconde partie vers la Martinique. Le pari sportif se double d'un défi solidaire pour Luc Giros qui court pour récolter des fonds pour un Hôpital pour les Enfants du CHU de Poitiers.
Pendant toute sa navigation, Luc Giros va récolter un euro par mile parcouru. Parrallèlement la collecte de fonds en ligne sur le site La Transatlantique du Poitou se poursuit. Le but est de récolter 10 000 euros et le compteur est déjà à 8 617 €. 


Clément Massé et Josiane Etienne font le point sur la Mini-Transat de Luc Giros qu'ils ont pu joindre au téléphone :

Luc Giros avant le départ de la deuxième étape de la Mini-Transat
Reportage de Clément Massé et Josiane Etienne. Images Luc Giros

 

Sur le même sujet

Les + Lus