Saint-Maixent : Joseph Libner, fondateur de l'entreprise de transports, s'est tué accidentellement

Joseph Libner, le fondateur de l'entreprise de transports qui porte son nom à Saint-Maixent-L'École dans les Deux-Sèvres, s'est tué accidentellement ce week-end. Il était âgé de 78 ans.

Joseph Libner
Joseph Libner © France 3 Poitou-Charentes
Le 23 avril dernier, il était à l'Olympia à Paris pour partager en famille le plaisir et le bonheur de voir son fils, François, réaliser son rêve et chanter sur scène devant un public. Joseph Libner était âgé de 78 ans et il s'est tué dans un accident domestique à son domicile.
Il était un entrepreneur et aussi un pionnier de l'industrie dans la région.

Une entreprise familiale

Fils de réfugiés polonais, Joseph Libner avait créé son entreprise de carrosserie industrielle à Saint-Maixent-L'École en 1965, avec l'aide de son épouse et de ses frères. Il n'avait alors que 25 ans...

10 ans plus tard, le centième camion sortait de l'usine. Aujourd'hui, la société qu'il ne dirigeait plus, compte près de 300 salariés, dont la moitié travaille sur le site de Saint-Maixent. Son chiffre d'affaire est de 45 millions. Une réussite familiale obtenue à force de travail. Joseph Libner avait coutume de dire qu'il fallait être reconnaissant au pays qui vous a accueilli.
L'entreprise Libner a été fondée en 1965 par Joseph Libner à Saint-Maixent-L'École (Deux-Sèvres)
L'entreprise Libner a été fondée en 1965 par Joseph Libner à Saint-Maixent-L'École (Deux-Sèvres) © France 3 Poitou-Charentes

Président du conseil de surveillance depuis 2005

En 2005, il avait laissé les commandes de l'entreprise à son fils François, mais restait toujours très proche des affaires, il était d'ailleurs président du conseil de surveillance.
La famille Libner aux côtés de Ségolène Royal
La famille Libner aux côtés de Ségolène Royal © France 3 Poitou-Charentes

Il y a 3 ans, il avait été décoré de la Légion d'Honneur par Ségolène Royal, alors ministre de l'Écologie et ancienne présidente de la région Poitou-Charentes, une distinction qui venait récompenser son système de livraison urbaine en véhicule électrique ou au gaz. Le fameux BIL, pour Base Intelligente de Logistique, était un système de camion transportant un petit véhicule propre pour parcourir le dernier kilomètre des livraisons en ville.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès économie