Témoignage de Valentin Giraud deux mois après un accident de side-car qui l'a privé de l'usage de ses jambes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Prétot .

Deux mois après un accident de side-car aux Pays-Bas qui l'a rendu paraplégique, Valentin Giraud est en rééducation à Niort. L'ancien champion de France se bat avec un mental exceptionnel.

 

C'est début juillet que la vie de Valentin Giraud a basculé.

Il est alors victime d’une chute de side-car lors du Grand-Prix de Markelo aux Pays-Bas, comptant pour le championnat du Monde.

Il souffre alors de multiples fractures à la colonne vertébrale, qui vont le priver de l’usage de ses jambes.

Un concurrent venant de l'intérieur est venu me percuter, il a tapé le guidon, ça m'a déstabilisé, je suis alors parti en tonneaux, j'ai chuté et une fois à terre, il y avaient 27 side-cars qui arrivaient derrière moi, je me suis fait percuter. Dés que ça a tapé dans le dos, je n'ai plus senti mes jambes,

Valentin Giraud, pilote de side-car.

Les médecins sont formels, ses chances de remarcher sont infimes. A 29 ans, le multi-champion va démarrer une autre vie.

Ca remet tout en question, le fauteuil, la voiture, il y a énormément de choses à revoir, il faut tout adapter,

Valentin Giraud, pilote de side-car.

Ecoutez ce témoignage plein d'espoirs de Valentin Giraud au centre de rééducation du Grand Feu à Niort



Après avoir décroché six titres de champion de France et trois de vice-champion du monde, Valentin Giraud mène désormais un autre combat, celui de la réadaptation au Centre de rééducation fonctionnelle du Grand Feu à Niort.Au quotidien, il doit renforcer sa musculature, retrouver l'équilibrer mais sa ténacité et son courage commencent à porter leurs fruits. Ses progrès sont spectaculaires.

Ecoutez cet autre témoignage de Valentin Giraud au centre de rééducation du Grand Feu à Niort

Valentin Giraud partage régulièrement les progrès de sa rééducation sur sa page Facebook

Ecoutez ici d'autres témoignages de Valentin Giraud dans notre reportage





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité