Marché de Parthenay (79) : la vente au cadran fait monter les prix pour les ovins

Publié le Mis à jour le

Pour tenter de redynamiser la filière agricole ovine, le marché de Parthenay dans les Deux-Sèvres innove. Pour la première fois ce matin, brebis et agneaux étaient vendus au cadran. Un système déjà mis en place pour les bovins depuis 2011.


Avec le système de vente au cadran, les animaux sont vendus par lots et, seul, le chef des ventes connaît leur propriétaire, ce qui ne permet plus les négociations directes entre éleveurs et vendeurs.
Ce système a été imposé aux marchands de bestiaux par le marché de Parthenay qui veut ainsi stabiliser la filière. Les prix, fixés par les vendeurs, ne peuvent pas être revus à la baisse, les acheteurs ne pouvant que surenchérir si un lot les intéresse. Conséquence immédiate : ce matin, les brebis et les agneaux se sont vendus plus cher que la semaine dernière.
Pour les éleveurs, la vente au cadran présente deux avantages, une vente au juste prix donc mais aussi un paiement immédiat et sécurisé alors qu'il était souvent différé avec le système précédent.
Le reportage à Parthenay ce matin de Sophie Béchir, Stéphane Bourin et Christophe Pougeas :
durée de la vidéo: 01 min 50
Parthenay : la vente au cadran pour les ovins