Aides à la personne : 800 postes à pourvoir en Dordogne, la formation s'organise

Le secteur de l'aide à la personne est toujours à la recherche de personnels, et encore plus depuis la crise sanitaire. En Dordogne, des centaines de postes sont à pourvoir. Pour répondre à la demande, l'AFPA lance une nouvelle formation dédiée aux centres médico-sociaux

La nouvelle formation proposée par l'AFPA, pratiquement unique en France, permet de pré-former les personnels de centres médico-sociaux
La nouvelle formation proposée par l'AFPA, pratiquement unique en France, permet de pré-former les personnels de centres médico-sociaux © France 3 Périgords - Léa Broquerie & Camille Michelland

À Boulazac, près de Périgueux, l'Agence de Formation Pour Adultes adapte ses formations à la demande. Et le secteur qui recrute en ce moment, c'est l'aide à la personne. Des centaines de postes sont à pourvoir à travers tout le département. Environ 800, c'est 10% de plus que l'an dernier. La crise sanitaire est passée par là.  L'AFPA s'est donc associée avec Pôle Emploi pour proposer une formation dédiée d'agents de service médico social d'une durée de 3 mois, pratiquement unique en France.

Polyvalence

Qu'on les appelle assistants de vie, auxiliaires de vie, aides ou intervenants à domicile, agent de service médico-social, ou aides aux personnes âgées, le métier d'aide à la personne exige toujours les mêmes qualité d'écoute, de patience et de bienveillance. Et la même pratique d'assistance dans tous les actes essentiels du quotidien et les tâches domestiques : entretien du logement, du linge ou préparation des repas, soins d'hygiène à la personne, le plus souvent pour des personnes âgées ou handicapées. Reste qu'en fonction des services proposés, des personnes dont on s'occupe et des méthodes de travail, l'Aide à la personne doit pouvoir répondre à des situations radicalement différentes. 

Un premier niveau de qualification

Jusqu'alors, les employeurs recrutaient le plus souvent des personnels sans qualification initiale. Ils devaient ensuite les former eux-mêmes en interne pour répondre à leurs besoins spécifiques. Avec les limites que l'on imagine lors d'un apprentissage "sur le tas", lorsqu'on n'a pas forcément les moyens, le temps ou les équipes compétentes pour ça. À quoi il fallait ajouter le risque de découragement des nouveaux employés, confrontés à un travail exigeant sans aucune préparation. Autant d'écueils que l'AFPA espère éviter avec cette nouvelle formation.

Lutter contre les préjugés

Elle permettra peut-être aussi de lutter contre l'image dégradée du secteur. La récente crise sanitaire a braqué le projecteur sur des conditions de travail souvent difficiles de l'aide à la personne. Pour autant, selon la Directrice de Pôle Emploi à Périgueux, il ne faut pas généraliser. Selon elle, l'aide à la personne permet aussi d'accéder à des CDI, à une vraie professionalisation, et donc à une évolution de carrière.

On peut penser que c'est un secteur qui ne propose que des emplois précaires, à temps partiel, mal rémunérés ou sans perspective d'évolution, or ce n'est pas le cas !

Fabienne Lenzer, directrice Pôle-Emploi de Périgueux

Pour l'heure, une dizaine de personne participe à cette première formation, qui intéresse notamment les Ehpad désirant des personnels mieux formés pour épauler ses équipes soignantes. Une autre session est ouverte pour le mois de septembre prochain.

Une formation pour de futurs aides à domiciles à l'Afpa de Boulazac ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société