Basket-Ball - Boulazac : attention, zone de turbulences annoncée !

Les basketteurs du club professionnel de Boulazac seront moins bien payés / © Nicolas Ravinaud
Les basketteurs du club professionnel de Boulazac seront moins bien payés / © Nicolas Ravinaud

Privés de leur sport, les basketteurs du Boulazac-Basket-Dordogne sont inactifs. Ce qui n’empêche pas l'encadrement de préparer le futur effectif et les transferts. Les dirigeants eux s’inquiètent des conséquences financières brutales de cette interruption due au Covid-19.

Par Philippe Niccolai



7 Mars 2020 : Boulazac bat Châlons-Reims 94/84 : c'est la date et le score du dernier match du BBD. C'était au Palio. Il y a une éternité!
Une victoire, la 8 ème seulement en 25 journées jouées et puis STOP ! Le Covid-19 a frappé.
Si, à Boulazac, le confinement est terminé pour l’instant, le problème, c’est que le Basket-Ball fait partie de la liste des sports de contact interdits de reprise. De quoi plomber le moral. En attendant, l’encadrement sportif ne dort pas. Il faut préparer la saison prochaine. Thomas Andrieux a donc cogité sur son groupe. Résultat : des départs, des renforts, des joueurs qui prolongent, des jeunes en formation à confirmer.

Côté sportif : un renfort avec Benjamin Sene

Puisque Rémi Lesca (meneur) s’en va, il faut le remplacer.
D’où l’arrivée actée de Benjamin Sene (Ex-Gravelines-Dunkerque) originaire de Bordeaux. Il va occuper les deux postes de meneur et d’arrière. Formé à Nancy en Espoirs, il reste 4 ans dans le club lorrain, puis signe au BCM où il reste 3 saisons. Régulier, il était 10ème meilleur marqueur du Championnat en 2017/2018 et 7ème meilleur français cette saison. Il tournait sur cet exercice à 11,3 points de moyenne et 3,8 passes décisives.
 

L'avis de Thomas Andrieux (entraîneur du BBD):

 "Benjamin était en fin de contrat avec le BCM-Gravelines, nous sommes particulièrement heureux de l’accueillir au sein du club. C’était une priorité dans notre recrutement. A 26 ans, il possède déjà une solide expérience de la JEEP Elite avec pas moins de 6 saisons au compteur. C’est un garçon que je suis attentivement depuis son époque nancéienne, et notre premier passage en Pro A lors de la saison 2012-13, où il figurait parmi les meilleurs potentiels du championnat Espoirs. Capable de joueur aussi bien sur le poste de meneur, que sur le poste 2, on peut considérer Benjamin comme un arrière moderne. Cette polyvalence ouvre des perspectives intéressantes dans notre volonté de jouer avec 2 arrières en permanence sur le terrain. De mon point de vue, il possède toutes les qualités pour continuer à progresser, et notre objectif est de lui permettre de franchir un nouveau palier."

La formation avec Dylan Affo Mama et Paul Billong

"Au club depuis 4 ans, Dylan Affo Mama (20 ans), prêté à Tarbes en NM1 cette saison, (10 points et 5 rebonds de moyenne), se voit proposer son premier contrat professionnel. Meilleur joueur de l’équipe de France U20 au championnat d’Europe 2019, Dylan pourrait continuer sa progression en PRO B où il est déjà très sollicité. L’idée serait qu’il puisse prendre ses marques à l’étage inférieur, pour mieux réintégrer l’effectif du BBD la saison suivante en Jeep Elite. Mais l’éventualité d’intégrer l’équipe Pro du BBD n’est pas écartée. Arrivé au Centre de Formation du BBD dès l’âge de 14 ans, Paul Billong (18 ans), entamera sa cinquième saison au club. Signataire d’un contrat stagiaire 1ère année, il va pouvoir montrer la nette progression enregistrée au contact des Pros lors de l’exercice précédent. Leader de la catégorie Espoirs, il doit gagner encore en expérience pour franchir une nouvelle étape."

Stabilité avec Kévin Harley, Jeff Morency et Patrik Auda qui prolongent

Kevin Harley reste fidèle au club périgourdin / © Linda Chasserieau - BBD
Kevin Harley reste fidèle au club périgourdin / © Linda Chasserieau - BBD

Kévin Harley va honorer sa deuxième année au BBD, de quoi ravir l'entraîneur :

" Kévin a décidé de poursuivre son aventure avec nous, et la satisfaction l’emporte bien entendu. Auteur d’une très belle préparation, il fut coupé dans son élan par cette blessure survenue après le tournoi de la Nouvelle-Aquitaine au Palio, début Septembre 2019. Logiquement, son retour à la compétition en plein milieu de la saison n’était pas simple à gérer. Mais à force de persévérance et de travail, ses efforts furent récompensés. Ses qualités sont indéniables, et nous comptons lui confier des responsabilités en tant que joueur majeur. Il possède pour cela les aptitudes nécessaires du haut-niveau, à savoir une capacité à créer du jeu en attaque, mais également la faculté à pouvoir défendre de façon efficace.Très motivé, je crois sincèrement à son envol la saison prochaine."

Jeff Morency et Patrik Auda

" Lorsqu’on évoque Jeff et Patrik, ce qui me vient immédiatement en tête, ce sont les valeurs de travail, d’humilité, de respect. Ils représentent le sens du collectif et cette détermination de ne jamais rien lâcher. Si on revient sur la saison dernière, et après un départ en boulet de canon, Patrik est logiquement rentré dans le rang, suite à sa longue préparation puis l’enchaînement à la Coupe du Monde avec la République tchèque. Frais et bien reposé après cette longue coupure, je suis persuadé qu’il retrouvera son meilleur niveau. Concernant Jeff, nous connaissons tous sa polyvalence et son importance dans notre dispositif. Ses qualités défensives et son volume de jeu sont de précieux atouts. Sur la deuxième partie de saison, dès le mois de Janvier, il est clairement monté en puissance et semble avoir pris la mesure de son rôle."

Côté Finances: Laurent Serres annonce un budget et des salaires en baisse

Le président du directoire du BBD a répondu aux questions de France3-Périgords.
"Je suis inquiet, c’est le ressenti de toute une profession. Le monde du Basket-ball, comme les autres sports professionnels, a pris de plein fouet cette interruption due à la crise sanitaire. Nous n’avons pas de date de reprise, pas de vision sur la construction de la future élite. Tous les présidents de clubs sont anxieux et dans le flou" nous dit le dirigeant périgourdin.

« Tout se jouera le 27 mai lors de l’assemblée générale de la ligue nationale de Basket (LNB). 

Selon moi, les 3 descentes prévues seront annulées. Nous devrions repartir à 18 clubs, ou 20 si la LNB accorde 2 montées aux clubs de Pro B. »
Laurent Serres devra faire avec 30% de moins dans les caisses! / © BBD
Laurent Serres devra faire avec 30% de moins dans les caisses! / © BBD

Baisse de 30 % du budget, salaires réduits et huis clos rabat-joie !

Avec la crise sanitaire, de nombreux sponsors sans réserve financière vont suspendre leur participation. « Oui, car ils doivent sauver leur entreprise d’abord, on le comprend. Nous avons plus de 400 partenaires. C’est la moitié, en apport financier, de notre budget, qui sera en baisse de près de 30% !

Quant au huis clos dès la reprise, ce n’est pas tenable ! Les partenaires veulent être visibles ! Et le public, fidèle, veut être là ! »

Plus de 4000 spectateurs de moyenne : le huis clos, personne n'en veut! / © Jean Philippon - Les Requins
Plus de 4000 spectateurs de moyenne : le huis clos, personne n'en veut! / © Jean Philippon - Les Requins


Propos que confirme Jean Philippon, membre des Requins, principal groupe de fans du BBD, assez pessimiste : " je pense moi à une reprise en janvier 2021 ! En septembre le virus sera toujours là ! "

Enfin, Laurent Serres affirme que "les salaires des joueurs sont maintenant proposés à la baisse. Sauf contrat déjà signé sur 2 ans, jusqu’en 2021, le revenu sera moindre. On ne peut pas dépenser l’argent que l’on n’a pas ! "

Et puisque la crise financière suit la crise sanitaire, de nombreux dirigeants et entraîneurs de clubs professionnels souhaitent se tourner vers "les jeunes français et européens" conclut Laurent Serres. Moins d'américains à l'avenir pour retrouver un style de jeu avec des joueurs formés sur le continent européen.








 

Sur le même sujet

Les + Lus